Dans notre numéro de février-mars 2021, La Chronique du BTP a interviewé Philippe Depasse, président régional de la Fédération des promoteurs immobiliers et président de Projectim.

Quel bilan tirez-vous de 2020?
Je retiens de cette année folle la résistance de notre filière. La reprise des chantiers s’est faite correctement. Même si certains maîtres d’ouvrage ont trainé les pieds, beaucoup ont entendu les problématiques des entreprises, qui se sont elles-même adaptées. Toute la filière a globalement montré sa résilience, et c’est un grand soulagement ! Bien évidemment, le secteur de l’immobilier tertiaire est K.O. debout mais le logement a résisté. Ca a été extrêmement compliqué d’obtenir les autorisations d’urbanisme et les permis de construire. Les services des collectivités se sont mis au télétravail sans toujours en avoir les moyens. Je salue toutefois la mairie de Lille qui a poursuivie les instructions pendant cette période. Mais si on se compare à des pans entiers de l’économie, l’année aurait pu être plus difficile.

Quelles sont les perspectives pour 2021 ?
Deux choses se télescopent. D’abord des maires en réflexion sur le logement de demain. Repenser les usages, avec des logements plus grands, des extérieurs, fait partie de notre métier. Mais il y a chez les élus, sous la pression de leurs administrés, une telle peur d’aménager que pour certains, il parait plus simple de ne rien faire.


Seconde chose, la réglementation environnementale 2020 (RE20) qui doit entrer en vigueur cette année. Plus qu’une évolution de la
RT2012, c’est une vraie révolution avec la prise en compte du carbone. Sa mise en place a conduit à prendre des décisions brutales. Comme l’arrêt du chauffage gaz dans les maisons individuelles. La RE2020 nous incite à privilégier la construction bois. Mais s’il s’agit de pins des Landes passés par l’Europe centrale, je ne suis pas certain que le bilan carbone soit respecté. Dans ce contexte de crise sanitaire, laissons le temps à la filière de s’adapter à la RE2020!

Dans ce contexte de crise sanitaire, laissons le temps à la filière de s’adapter à la RE2020 !

Philippe Depasse

Et du côté des marchés ?
Contrairement à d’autres régions, nous avons démarré 2020 avec du stock ce qui nous permet de tenir. La MEL représente habituellement 4 000 réservations. Nous prévoyons un atterrissage 2020 à 2700 réservations, soit un repli d’environ 30%. 2021 devrait être l’année du rebond mais je constate que le plan de relance de la MEL, notamment son prêt à taux zéro ne sera pas suffisant. Il nous reste beaucoup à faire pour fluidifier le marché en assouplissant les autorisations d’urbanisme et en révisant le PLUI2. Il y a une forme d’inertie et d’attentisme des élus, ni justifiée, ni opportune. Cette réaction n’est pas à la hauteur face aux milliers d’emploi de la construction et à la relance nécessaire.

Que proposez-vous?
Il y a un vrai sujet qu’on ne résoudra pas avec des positions frontales. Nombre de promoteurs sont obligés de recourir à la voie juridique pour obtenir les autorisations de construction nécessaires. Mettons-nous tous autour de la table pour pour imaginer la ville de demain ! Alors qu’on nous demande de reconstruire la ville sur la ville, que la forme des familles change, que les logements doivent être plus performants, couplés à de nouveaux modes de transport, il va bien falloir que la ville s’adapte. Et le faire comprendre à nos concitoyens, qui dans un réflexe bien français, sont d’accord pour cela, mais pas chez eux.

Propos recueillis par Julie Dumez

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.