Le PME arrageoise cultive l’art de la restauration des vieilles pierres. Un savoir-faire qui rayonne au-delà des Hauts-de-France dans la cour des plus grands.

Nicolas, tailleur de pierre en apprentissage.
Nicolas, tailleur de pierre en apprentissage.

La restauration du patrimoine ancien est sa spécialité. Bienvenue chez Payeux Restauration à Sainte-Catherine-les-Arras. A la barre de cette entreprise créée en 1954 par Roland Payeux, Antoine Grégoire. Sous son aile, une cinquantaine de spécialistes de la pierre. Ravalement de façade, taille de pierre, maçonnerie font le quotidien de la Pme arrageoise. Après avoir connu le creux de la vague dans les années 2000, la société est reprise par Thomann-Hanry en 2010. Elle intègre alors un groupe détenant un procédé breveté de nettoyage à sec sans échafaudages, sans eau ni abrasion. “Nos savoir-faire sont complémentaires et cela nous a permis de retrouver une solidité pour attaquer les marchés”, décrypte Antoine Grégoire. Le groupe détenant des carrières, Payeux peut ainsi répondre de la matière première à l’ornementation. Son terrain de jeu ? Les Hauts-de-France et l’Ile-de-France. La Banque de France à Paris lui a par exemple confié la restauration de ses cours et façades. Un chantier d’envergure de 500 000 euros qui doit se terminer ce mois-ci. Concomitamment, la société travaille pour la résidence du Premier Ministre, l’hôtel Matignon, sur de l’accompagnement en taille de pierre. Et s’attelle aussi à la basilique de Saint-Denis et sur le chantier de l’école de la Légion d’honneur à proximité. “De belles vitrines de notre expertise”, souligne le dirigeant, pas peu fier d’avoir récemment participé aux travaux de réfection d’une partie de la Citadelle et des places d’Arras dans les années 2000. Membre du Groupement français des entreprises de restauration des Monuments Historiques, Antoine Grégoire s’engage activement dans la formation des jeunes et dans la transmission des savoir-faire de l’entreprise. Il accueille pour cela régulièrement des apprentis. La clé pour la préservation de techniques parfois ancestrales et le développement de l’emploi local.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.