Composé de huit entités, le groupe familial Roger Delattre au chiffre d’affaires global de 90 millions d’euros, est sur tous les fronts. Avec PMN Île-de-France, il accentue le cap vers Paris.

Par Virginie Wojtkowski   Le groupe Roger Delattre, qui a ouvert son capital, en septembre 2017, à l’associé Bertrand Crepin, premier président-directeur général à ne pas être issu de la lignée familiale, tient le cap d’un développement maîtrisé “à fonds et capitaux familiaux”. Multisecteurs et multi-métiers, les huit entreprises de la maison Delattre, créée en 1956, enchaînent les gros contrats dans la région en banlieue parisienne. Reinold Delattre, qui se décrit non sans humour comme “l’actionnaire majoritaire et le soutien psychologique du patron”, étant à la tête du comité de surveillance. Bertrand Crepin est un ancien de Vinci, où il a travaillé 25 ans avant d’en devenir directeur opérationnel Nord-Est. Avec son arrivée, une nouvelle stratégie a été mise en place : “2018 a constitué une année de transition, 2019 de consolidation et 2020 de reprise du développement”, explique le PDG.     

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offre
  • à la veille marché
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×