Nicolas Paul a créé son entreprise Paul Access Energy en septembre 2019. En une année, il a doublé son portefeuille de clients. Comment? En misant sur la communication de son entreprise avec des vidéos en ligne ou sa page Linkedin.

Par Mathilde Colin

« Bonjour, c’est Nicolas Paul, votre artisan électricien préféré! » D’entrée de jeu, le ton est donné sur ses réseaux sociaux. Depuis qu’il a créé son entreprise Paul Access Energy en septembre 2019, cet électricien de 37 ans installé à Bruille-lez-Marchiennes dans le Nord, fait parler de lui sur la toile. « Linkedin, Facebook ou You Tube? Je m’en sers comme carte de visite pour décrocher des chantiers, raconte Nicolas. Il y a un an, je n’y connaissais rien, mis à part Facebook dont je me servais pour communiquer avec la famille ou les amis. Mais je savais qu’il y avait quelque chose à faire avec Linkedin ». Il a donc choisi de s’y former avec l’aide d’un expert et a su profiter du confinement pour approfondir ses connaissances sur le réseau.

Il ajoute : « C’est un formidable outil de prospection. Avec ses avantages, réduire les coûts de communication et cibler des contacts plus fiables. Linkedin est vraiment un réseau de professionnels ». Son compte affiche d’ailleurs entre 4 000 et 8 000 vues. En ajoutant à cela le bouche à oreille, l’artisan a rapidement doublé sa clientèle et vient d’embaucher Thomas, un apprenti de 17 ans pour le seconder sur les chantiers.

nicolas paul electricien mise en avant chronique btp – 1-min (1)

Nicolas Paul: Installateur mais aussi influenceur

Il ajoute une corde à son arc en misant également sur la vidéo en ligne. A l’image des personnes de téléréalité qui font la promotion d’objets en vogue, Nicolas, lui, nous fait ainsi découvrir des objets innovants. « Je suis sans cesse en veille sur les nouvelles technologies. La domotique c’est devenu incontournable pour un électricien », confie-t-il.

Depuis février, il est en partenariat avec Legrand. Dans ses « Tutos du Hainaut », il fait découvrir les nouveautés de la marque. Il nous dévoile avec un brin d’humour les secrets d’un montage de caméra extérieure connectée ou nous explique comment bien choisir son radiateur électrique. Il fait également participer sa fille Chloé, 12 ans, qui se livre avec plaisir au tirage au sort du jeu concours pour gagner une tête thermostatique de chez Danfoss. « Avec mes vidéos un peu décalées, on a l’impression de déjà me connaître. Cela instaure une plus grande confiance et permet de garder une proximité avec le client ».

Des vidéos qui ont également permis de doper les ventes de produits mais aussi de lui rapporter un peu d’argent. Contre une vidéo de quelques minutes, il faut à Nicolas environ 4 heures de travail après ses chantiers, comprenant le temps de préparation et le montage, le tournage, l’idée de mise en scène, l’intégration des sous-titres… Mais c’est un investissement qui vaut le coup. Chacune de ses vidéos mises en ligne sur sa chaine You Tube génère de l’argent. « Une vidéo, ramène globalement environ 1 000 euros de chiffre d’affaires de l’heure, sourit le jeune entrepreneur ». Pour Nicolas, le numérique est essentiel pour accélérer l’activité d’une entreprise tout en continuant à tisser du lien.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.