Un an après son lancement, le constructeur de maison individuelle nordiste Maisons du Nord affiche un bilan satisfaisant et ouvre un espace de vente et de démonstration.

 

«La maison individuelle sur-mesure et de qualité ». Telle est la mission de Frédéric Laurent, Samuel Skrzypczak, Raynald Kulewicz et Michaël Rossi. Fort d’un passé commun dans le groupe Maison Neuve, ils ont lancé en mai 2014 « Maisons du Nord » avec le soutien du spécialiste de la construction belge, Thomas & Piron. Après le rachat de Castelord en région parisienne en 2011, le géant (300 millions d’euros de CA, 1550 salariés, 520 maisons et 1050 logements en 2014) poursuit ainsi son implantation dans l’hexagone grâce à cette filiale.

40 maisons vendues

Après une année d’exercice, elle tire un bilan honorable : 40 maisons vendues dont 3 livrées pour un budget moyen de 182 000 euros. De quoi générer plus de 3 millions de chiffre d’affaires.

Image mise en avant maisons du nord BTP Chronique – 1-min
Crédit : Maisons du Nord

Et le nouvel acteur ne compte évidemment pas s’arrêter là : après les ouvertures d’agences à Lezennes et Arras, il vient d’inaugurer son showroom dans la zone Unexpo à Seclin. « Cet espace de 280 m2 participe à notre stratégie de transparence. Alors que la plupart des constructeurs de maisons individuelles font de la vente par catalogue, nous offrons à nos clients la possibilité de choisir sur pièce les matériaux pour leur projet », indique Michaël Rossi.
Maisons du Nord fait le choix de recourir à des fournisseurs régionaux. On retrouve par exemple le carrelage Merrheim, les escaliers Debret ou encore les briques Wienerberger fabriquées à Flines-lez-Raches.

Fournisseurs régionaux

Portes, tuiles, enduit extérieur, briques, pavage sont exposés dans ce lieu qui accueille aussi une équipe commerciale. Une autre agence devrait voir le jour à Valenciennes en juillet tandis qu’une maison témoin est en cours de construction à Dourges. Les premières visites in situ devraient avoir lieu dès septembre. De quoi bientôt porter l’effectif à une vingtaine de personnes et viser un objectif de 70 ventes en 2015, une centaine en 2016.

La vague des maisons dites « évolutives »

« Il y a un réel potentiel sur la région », décrypte Frédéric Laurent. Pour le directeur d’exploitation, cela s’explique par « une grande disponibilité de terrains constructibles ». Alors pour séduire, il s’appuie sur une offre « sur-mesure et accessible ». Maisons du Nord surfe par ailleurs sur la vague des maisons évolutives en proposant des aménagements pour accueillir des extensions en ossature bois. « A terme, nous offrirons la possibilité de choisir entre maison traditionnelle et ossature bois en nous appuyant sur Tomwood », autre filiale du groupe Thomas & Piron.
Pour l’heure, elle répond à toutes types de projets, comme dernièrement pour un clos couvert à 80 000 euros ou pour une maison de 384 000 euros. Comptez un délai de 16 mois de la signature du contrat à la livraison, pour des bâtiments répondant à la RT 2012 et bénéficiant du contrat de contrat de construction de maison individuelle.

 

Continuez votre lecture sur Maisons du Nord ici !

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.