C’est dans l’amphithéâtre de l’Université catholique de Lille que Jean-François Dutilleul a choisi de se faire remettre les insignes d’Officier de l’ordre de la Légion d’Honneur. Une occasion d’entendre son camarade Pierre Giorgini, président-recteur de l’Université et Martine Aubry, qui a salué le bâtisseur éclairé, féru d’architecture et l’entrepreneur avisé « qui sait faire avancer l’économie en regardant loin, s’affranchissant du court terme de la finance ». La maire de Lille a bien sûr rendu hommage à l’homme de culture, qui a soutenu les projets culturels de la ville. Pour se voir remettre les insignes, le président de la holding familiale Rabot Dutilleul Investissement a demandé les services de son ami Jean-Claude Casadesus, chef fondateur de l’Orchestre national de Lille, dont il préside l’association des entreprises partenaires. Le grand musicien, plus habitué à tourner le dos au public qu’à le regarder dans les yeux, s’est bien volontiers retourné pour saluer son ami. En regardant le public, il a ainsi pu constater à quel point Jean-François Dutilleul sait rassembler les énergies au service du territoire. Tous les grands élus et capitaines d’industrie de la région étaient rassemblés pour rendre hommage à « ce grand homme du Nord », comme l’a appelé Martine Aubry.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.