Gérant depuis dix ans de la société créée par son père il y a dix ans, Xavier Guidez vient de mener de front un déménagement et un gros recrutement pour booster son activité.

Fondée en 1967 par son père Daniel Guidez, la société d’installation électrique qui porte son nom, vit une seconde jeunesse depuis son installation à Roncq en 2013. Avec un chiffre d’affaires de 2,4 millions et ses 24 salariés, la société a bien changé depuis les débuts de l’artisan de Lambersart. Son fils Xavier, un gadzart passé par de grands bureaux d’études, reprend la gérance en 2004 d’une société de 12 personnes. Elle était à l’époque à l’étroit dans ses locaux de Bondues et cherchait à s’agrandir. C’est dans une zone d’activité de Roncq que Xavier a trouvé, quelques années plus tard, son bonheur. A quelques centaines de mètres de la frontière belge, il investit dans un ensemble neuf de 600 m2 permettant aux véhicules de dormir à l’abri et aux ouvriers de disposer de vestiaires modernes. Un mouvement réalisé en pleine crise qui en dit long sur la personnalité du dirigeant : « Soit on arrête tout et on oublie, soit on va de l’avant et on répond, certes difficilement, aux marchés », veut croire Xavier Guidez. Il ne veut pas céder à la sinistrose et estime qu’investir en temps de crise c’est prendre une longueur d’avance : « cela permet de repenser son organisation, d’offrir un meilleur outil de travail aux compagnons et donc de gagner du temps et de la productivité ».
Pour lui, pas de doute, « il y a du boulot, sauf qu’il ne tombe plus tout seul et qu’il faut aller le chercher ». Alors qu’il n’arrivait plus à répondre aux demandes de devis dans les années 2007-2008, il est aujourd’hui organisé pour aller chercher les clients.

Développement

Il a même recruté pour cela avec l’arrivée de Dominique Breux, bien connu dans le secteur pour avoir dirigé l’entreprise GCE, cédée en 2008 à Rabot Dutilleul pour créer Sitex, dont il a été le directeur technique. Un beau recrutement pour Guidez qui peut ainsi s’appuyer sur un homme au réseau important. « Nous nous étions côtoyé aux réunions de la FFIE (la fédération française de l’installation électrique, ndlr) et quand j’ai su qu’il cherchait un chargé d’affaires je suis allé le voir », raconte Dominique Breux. Son job, depuis six mois, faire du développement, répondre aux appels d’offres, traiter des affaires… « J’ai une expertise dans l’industrie, et Guidez est prêt à répondre à la demande lorsque ce marché reprendra de la vigueur ».
Dominique Breux a été convaincu par l’expertise de la société. Les derniers chantiers en date illustrent la capacité de l’entreprise à répondre aux marchés complexes : Grand Stade de Lille, déménagement de Sécuritas à la Haute Borne… des beaux marchés qui côtoient des affaires modestes pour des particuliers. « Ce n’est pas le moment de faire la fine bouche, explique Xavier. Nous prenons toutes les affaires, mais au juste prix ». Aucune ambition, ici, de casser les prix.
Des véléïtés d’association ? « Rien ne presse », affirme Xavier Guidez. Les hommes s’apprivoisent, apprennent à travailler en ensemble. En attendant plus ? L’avenir et le marché en décidera.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.