A Quaëdypre, dans l’arrondissement de Dunkerque, l’entreprise Flash Énergies se distingue par son dynamisme. Spécialisée dans les installations électriques, la société travaille à diversifier autant que faire se peut son portefeuille clients.

Née de la fusion de Flash Elec à Wormhout et de Violier Electricité à Brouckerque, la société Flash Energies n’exclut aucune nouvelle opportunité de croissance, qu’elle soit organique ou externe. Avec plus de cinquante collaborateurs dans son équipe, l’entreprise est très présente sur les marchés du logement, du tertiaire privé, des collectivités locales, de l’industrie et de plus en plus au service du particulier. Au 1er octobre 2019, nouvelle acquisition pour l’entreprise : celle à Hazebrouck de Flag Luchier (4 salariés), dont David Dejonghe est à la présidence.

A la maîtrise “des courants forts, faibles, de la distribution électrique, la domotique, la motorisation, l’éclairage public et les chauffage traditionnel ou à partir d’énergies renouvelables”, Flash Energies cultive un profil multi-sectoriel sur un périmètre d’intervention allant de Dunkerque à Valenciennes et Boulogne-surMer.

“Notre plus gros client, Partenord, est à l’origine de 10% de notre chiffre d’affaires. C’est dire l’importance accordée à la pluralité d’acteurs. Nous développons la diversité des métiers et de couches de clients. C’est l’une des raisons de notre succès, dans un secteur d’activité où beaucoup de nos concurrents ont connu de nombreuses difficultés”, explique Laurent Platteau, dirigeant de Flash Energies travaillant à sa succession en la personne de David Dejonghe, responsable d’exploitation.

Un plan de cession et de transmission de l’entreprise est en cours depuis 2018. La passation officielle devant être effectuée à l’horizon 2023 ou 2024.

Chiffre d’affaires doublé en six ans

Ayant longtemps travaillé dans l’industrie, Laurent Platteau a su tirer les bénéfices d’un “fonctionnement de gros artisan” aussi, fruit des acquisitions. “L’orientation stratégique étant de mettre l’accent sur plusieurs projets. Nous y veillons scrupuleusement lors de nos différents bilans d’activité. L’activité commerciale se nivelle au mois dans la maîtrise des prises de commande”, explique le dirigeant. Une recette qui fonctionne puisque l’entité est en constante croissance avec +15% de chiffre d’affaires depuis 2013, passant de 3,4 millions d’euros en 2013 à 6,6 millions d’euros fin 2019.

“Notre chiffre a doublé en 6 ans”, surenchérit David Dejonghe. Si l’entreprise cultive la diversification, elle dit néanmoins mettre l’accent sur l’industrie et la régulation des process. En sous-traitance, la chaufferie, son câblage, sa régulation et le raccordement d’armoire, constitue également un domaine prometteur avec un chiffre d’affaires de 200 000 à 300 000 euros par an pour des clients comme Dalkia, Axima ou Eiffage.

Parmi les objectifs 2020, ce segment doit d’ailleurs gagner en volume d’activité. Sur son site, l’entreprise fait la promotion d’un état d’esprit “respecté sur le terrain” : “Nous développons au quotidien un management de nos équipes basé sur la responsabilité, l’initiative et l’engagement. C’est vous, clients et partenaires, qui bénéficiez de la culture de ces valeurs, profondément ancrées dans l’ADN de l’entreprise”.

Parmi ses clients, les bailleurs comptent pour 3 à 3,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 34% du volume d’activité. Les tertiaires du privé – en tête desquels les commerçants et professions libérales – représentent 24% de l’activité, les collectivités comptant pour 30%. Parent pauvre de l’entreprise, le segment des particuliers (3% de l’activité globale) pourrait prendre de la valeur dans les années à venir. “Nous sommes à l’écoute de nouvelles acquisitions”, conclut Laurent Platteau.

Une stratégie qui séduit : Flash Energies vient de se voir remettre le prix Moniteur de la construction!

flash-energies-amiante-chronique-btp

Flash Energies ouvre un chantier amiante

“Nous avons ouvert un mini-chantier école en interne pour former nos nouvelles recrues, et notre équipe plus largement, aux techniques à adopter sur un chantier amiante”, détaille David Dejonghe, responsable d’exploitation Flash Energies où 10 techniciens ont été recrutés en 2019. Un chantier à blanc dans l’atelier permettant de perfectionner les méthodes, l’outillage, le mode opératoire. “Nous avons même effectué des chantiers type, à titre gracieux, pour se faire la main et obtenir des références sur ce domaine. Nous sommes dorénavant positionné comme entreprise qualifié en la matière”, poursuit David Dejonghe.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.