Avec un pied sur l’accélérateur des projets E+C-, Flandre Opale Habitat lance prochainement la construction du quartier Saint-Nicolas à Dunkerque @Flandre Opale Habitat
Le bailleur social ancré dans l’arrondissement de Dunkerque, de la Flandre et du Pas-de-Calais mène une politique de construction volontariste pour être prêt face aux nouvelles réglementations. Avec l’objectif d’emmener les entreprises locales dans ses chantiers.

Flandre Opale Habitat doit être un moteur pour la réglementation environnementale RE 2020 », appuie son directeur général Christophe Vanhersel. S’échauffer, s’entourer et être dans les starting-blocks pour ne pas subir les évolutions réglementaires, de besoins, etc., font assurément partie de l’ADN de cette entreprise sociale pour l’habitat qui rayonne sur l’arrondissement de Dunkerque et dans le Pas-de-Calais.

A commencer par la fusion opérée en 2019 entre Maison Flamande et Logis 62, deux acteurs du groupe Action Logement, pour conjuguer les forces au sein d’une même entité qu’est aujourd’hui Flandre Opale Habitat. « Nous sommes passés à près de 17 500 logements, indique le directeur général avec un projet dont le maître-mot reste la proximité. Autant dans notre approche des besoins en logements du territoire que dans notre relation avec les clients, les partenaires et les entreprises. Cela se ressent dans notre façon de construire. » Le bailleur a su s’appuyer aussi sur des ressources telles que Clésence, une société consœur du même groupe, pour s’étendre sur l’arc sud du Pas-de-Calais. « Une trentaine de logements ont été livrés en 2020 entre Hénin-Beaumont et Arras. Une agence va d’ailleurs ouvrir à Arras, poursuit-il. Ces actions sont inscrites pour une durée de six ans sur une feuille de route réalisée avec Action Logement. »

Côté logements, neufs comme réhabilités, Flandre Opale Habitat poursuit un marathon maîtrisé: « Cette année, nous nous fixons une moyenne annuelle de 450 logements neufs en locatif (610 en 2020), et cela pendant 10 ans. Avec 150 en accession à la propriété, détaille Christophe Vanhersel. En réhabilitation, nous avons des enjeux très lourds. Nous étions à 350 logements réhabilités en 2020 et nous visons: 700 en 2021 et 900 en 2022. Cela permettra de résorber les logements classés E, F, G selon le diagnostic de performance énergétique, en ayant donné un ordre de service de démarrage avant le 31 décembre 2022. »

Côté rénovation, Flandre Opale Habitat mise sur le biosourcé avec une isolation bois par l’extérieur à la ZAC des Musiciens à St-Pol-sur-Mer @Flandre Opale Habitat


Les multiples chantiers, dont le total s’élève à près de 120 M€ injectés dans l’économie du bâtiment en 2021, s’opèrent avec un engouement pour les expérimentations techniques comme sociales. « Notre but c’est de comparer, suivre et faire les meilleurs choix pour répondre aux mieux aux attentes. Aussi, nous sommes très moteur pour ramener les programmes nationaux sur nos territoires : Action coeur de ville, quartiers prioritaires de la ville (à Dunkerque, St-Pol-sur-Mer ou Bruay-la-Buissière), plan de relance, appel à projets pour la RE 2020 », souligne-t-il.

ACCOMPAGNER L’ISOLATION À BASE DE LIN

Flandre Opale Habitat expérimente l’isolation à base de lin dans quatre constructions neuves à Saint-Pierre-Brouck.

Le bailleur social passe d’ailleurs à la vitesse supérieure sur les projets à Energie + et Carbone-. « C’est le cas pour un programme de 23 logements à Estrée-Blanche, prochainement lancé comme celui du quartier Saint-Nicolas à Dunkerque prévoyant 39 logements », passe en revue Delphine Courtin, directrice des activités immobilières. Flandre Opale Habitat mise d’ailleurs sur les matériaux biosourcés. « Nous travaillons actuellement avec une coopérative de Bourbourg, pour réaliser l’isolation de quatre constructions neuves à Saint-Pierre-Brouck avec des briques en lin et favoriser le développement d’une filière », poursuit-elle. « Que ce soit pour le neuf ou la réhabilitation, nous procédons de plus en plus à des isolations par l’extérieur en préfabriqué bois comme pour la réhabilitation mise en œuvre à la ZAC des Musiciens à Saint-Pol-sur-Mer sur 250 logements », ajoute Christophe Vanhersel qui regrette de ne pas avoir pu participer à l’expérimentation EnergieSprong, faute d’un patrimoine trop diversifié.

COÛTS ET APPROVISIONNEMENT, UN FREIN

Un hic commence à ternir cependant ces avancées: « Nous voyons arriver une flambée des prix des matériaux. Sur le gros œuvre, ils ont augmenté de 15 à 20 %, s’inquiète le directeur général. Les entreprises espèrent un retour à la normale début du dernier trimestre. Mais on ne pourra pas supporter longtemps cette hausse. Sans compter le nombre de logements en discussion « infructueux » à la hausse. Nous en comptions plus de 200 ces deux dernières semaines. C’est quatre fois plus qu’à la normale. »


A cela s’ajoute les délais d’approvisionnement : « Pour recevoir des menuiseries, c’est désormais 10 semaines, avant c’était 3 semaines », compte Delphine Courtin. Autre frein, le temps et l’entraînement manque pour faire face aux évolutions, constate Christophe Vanhersel : « Ce sont tous les maillons de la chaîne: compagnons, entreprises,… qu’il faut encore former pour s’adapter aux changements. »

Côté appels d’offres, Flandre Opale Habitat met tous les atouts en œuvre pour faciliter les démarches avec les entreprises. «Nous avons des allotissements pour des petites entreprises. Et nous allons mettre en place pour la fin du semestre les e-attestation pour alléger les démarches administratives», explique Christophe Vanhersel. Et Delphine Courtin de renchérir : « On peut former les entreprises qui rencontrent des difficultés avec la dématérialisation. » Une digitalisation qui s’invite d’ailleurs comme outil de dialogue avec les entreprises : « Nous avons mis en place notre première convention fournisseurs pour donner de la visibilité sur notre planification de travaux mais aussi pour favoriser le dialogue et réajuster aux besoins notre manière de travailler avec elles. »

La fiche

  • Président : Jean-François Didier Directeur général : Christophe Vanhersel
  • Création : Né en 2019 de la fusion de Maison Flamande et Logis62, groupe Action Logement
  • Effectif : 250 salariés
  • Patrimoine : 17460 logements déployés sur 208 communes dans l’arrondissement de Dunkerque et le Pas-de-Calais.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.