Repreneur en 2017 du groupe Debèvre, Amaury Honoré applique sa méthode pour développer le chiffre d’affaires de cette entreprise spécialisée dans les gaines de ventilation et la chaudronnerie : plus d’écologie et de solidarité.

A première vue, exceptée la salle de réunion transformée en espace de détente avec table de ping-pong et baby-foot, rien n’a changé chez Debevre. A Merris, charmant village des Flandres à 10 km d’Hazebrouck, les grands ateliers de l’entreprise continuent de transformer chaque jour des centaines de plaques de tôle en conduits de ventilation. Circulaires, rectangulaires, striées, étanchéifiés… En acier galvanisé, en inox ou en aluminium. Au nord de Paris, Debevre est toujours l’un des leaders en conception et pose de gaines de ventilation pour bâtiments tertiaires. Nausicaa, Euralille ou encore V2 font partie du tableau de chasse.
A y regarder de plus près, on note pourtant de petites nouveautés. Les cartouches de silicone pour isoler les gaines ont été remplacées par des poches plastiques, limitant ainsi la quantité de déchets à traiter. Grâce à un système les rendant superposables, les racks de transit du matériel peuvent être transportés par huit, plutôt que deux dans un camion. Résultat, moins d’aller-retour pour l’entreprise, moins de trafic sur les routes. Nouvelle idée dans les tuyaux : chauffer les ateliers grâce au bois des palettes de stockage, actuellement jetées ou revendues.

Objectif d’Amaury Honoré : doubler l’activité chaudronnerie de l’entreprise et gonfler son chiffre d’affaires de 11 à 17 millions d’euros
Objectif d’Amaury Honoré : doubler l’activité chaudronnerie de l’entreprise et gonfler son chiffre d’affaires de 11 à 17 millions d’euros

Réconcilier rentabilité et respect de l’environnement

L’artisan de ces mini-innovations  ? Amaury Honoré. En août 2017, après d’âpres négociations, ce Tourquennois de 53 ans rachetait l’entreprise de 115 salariés à son fondateur, Patrice Debevre. Avec une idée en tête : développer l’entreprise grâce aux principes de «l’écolonomie». « Il faut en finir avec cette idée qu’un travail est valorisant parce qu’il est pénible. » S’attaquer à la souffrance au travail donc. Pour mieux se développer. « La petite dépense que l’on va faire pour baisser la pénibilité au travail sera financée avec les gains de productivité ». Autre marotte du nouveau patron : parier sur le local. Le seul moyen, selon lui, « de résister à l’appétit des multinationales ».
Issu d’une famille de la classe moyenne – père garagiste, mère au foyer – à cheval sur les économies d’énergie, Amaury Honoré a toujours fait la chasse au gaspillage dans ses différentes entreprises. Lorsqu’il était directeur adjoint de Portakabin (spécialiste du bâtiment modulaire) entre 1997 et 2008, mais aussi lorsqu’il se lance dans l’aventure entrepreneuriale en reprenant en 2008 Duthoit Menuiseries (fabrication et pose de menuiseries aluminium) puis Millon Métallerie (serrurerie, chaudronnerie et la tôlerie fine) en 2012.

Marier Mélanie Laurent et François Fillon

Aujourd’hui à la tête de 115 salariés, Amaury Honoré prend comme exemple l’entreprise nordiste Pocheco d’Emmanuel Druon, modèle affirmé de réconciliation entre économie et environnement. Et cite comme source d’inspiration « Demain » de Mélanie Laurent. Un film-documentaire sorti en 2015, tout à la gloire de ces initiatives locales pleines de débrouillardise et à de créativité pour atteindre une économie plus équitable. Références étonnantes pour un homme qui n’a jamais caché son soutien indéfectible à François Fillon, au point d’avoir fait partie en 2017 du club des entrepreneurs soutenant l’ex-candidat à la présidentielle ? Pas tant que ça. « J’estime qu’il faut prendre des mesures fortes et radicales pour se développer. Des mesures qui feront mal au début… pour aller mieux ensuite ». Tout en diminuant la pénibilité au travail et en traquant les dépenses inutiles. Vaste programme ! Qui ne se satisfera pas d’un quinquennat. « Je suis là pour 15 ans au moins  ! Et je compte bien faire en sorte que l’entreprise perdure longtemps après moi ».

La Fiche

Le groupe Debevre comprend trois entités :
DEBEVRE VENTILATION (conception, fabrication et pose de réseaux de gaines), D2A – DEBEVRE DISTRIBUTION AERAULIQUE (distributeur de réseaux aérauliques) et MILLON Métallerie (fournisseur d’ouvrages de métallerie/serrurerie)

Création : 1977

Effectif : 115 salariés (dont 45 poseurs)

Chiffre d’affaires : 11 millions d’euros

Chantiers : Nausicaa, centres commerciaux V2 et Euralille (rénovation), Taittinger, CHR…

Actionnaires : Amaury Honoré / Finorpa

[/restrict]

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×