Dans un peu plus d’un an, Lilliad, ambitieux pôle de connaissance dédié à la science, ouvrira ses portes à l’emplacement même de l’ancienne bibliothèque de Lille I. Parfaitement intégré au coeur du campus, le bâtiment devrait vite être adopté par les habitués des lieux… et attirer les curieux.

Pas de panique ! Les étudiants adeptes des pique-niques et des révisions aérées sur les pentes herbeuses entourant la bibliothèque de Lille I pourront conserver leurs habitudes. Certes, la verte colline sur laquelle était posée la rotonde rose-bonbon n’a pas survécue ces dernières semaines à l’appétit féroce des pelleteuses mécaniques, mais elle sera bientôt remplacée par une toiture paysagère ondulée… sur laquelle il sera possible de manger, de lire et de se prélasser. En dessous ? Les nouveaux espaces de Lilliad, un « Learning Center » entièrement dédié à l’innovation scientifique, s’étaleront sur 2000 m². Une première en France.

« Avant d’élaborer notre projet, nous nous sommes aperçus que l’ancienne bibliothèque était un point de rendez-vous des étudiants » raconte l’architecte munichois Philipp Auer, 47 ans, « raison pour laquelle, nous avons d’une part conservé le bâtiment d’origine et d’autre part remplacé la courbe de la colline par celle d’un bâtiment intégré au paysage, prolongation des espaces verts du campus ».

Un parti pris qui a fait mouche auprès de l’Université Lille I et du Conseil régional. Le maître d’ouvrage a été séduit par la volonté de respecter la rotonde construite en 1965 par Noël Le Maresquier, disciple de Le Corbusier. Ce n’était pas le cas des autres projets en concurrence qui, quand ils ne cachaient pas le bâtiment sous une canopée vitrée, le détruisaient en partie. Dans le projet du cabinet Auer-Weber, la façade originelle deviendra une coursive déambulatoire éclairée par une grande verrière centrale.

Un temps record

Autre argument massue en faveur des architectes allemands (concepteurs par ailleurs du rectorat de Lyon, de la salle de basket d’Antibes ou de l’école européenne de Strasbourg) : leur choix de faire pivoter l’entrée du bâtiment pour la réorienter vers le cœur du campus, à savoir la maison des étudiants et l’espace culture, situés juste en face. Le public pourra accéder à Lilliad via un vaste parvis minéral à deux pas du métro. Et ce, dès décembre 2015, date à laquelle doit être livré le bâtiment. Soit deux ans et demi seulement après la désignation du maître d’œuvre en mai 2013 ! Condition sine qua non pour pouvoir bénéficier des fonds européens. « Nous avons avancé en un temps record, notamment en faisant baisser le temps des études de quatorze à huit mois », se félicite Reynald Perrin, l’architecte-associé du cabinet Morphoz basé à Lille et Valenciennes.
Le chantier, commencé en juin dernier, avance lui aussi à vitesse grand V : le désamiantage de la bibliothèque et sa démolition intérieure ont précédé l’excavation de la petite colline.
Si l’inauguration devrait bien avoir lieu l’hiver prochain, les étudiants devront en revanche attendre le printemps pour les déjeuners sur l’herbe.

Fiche technique
Maître d’ouvrage : Région Nord – Pas de Calais
Maîtrise d´œuvre : Auer+Weber+Assoziierte, Munich, Allemagne (architecte mandataire), Stefan Niese (architecte associé, chef de projet), Julia Schmid, Jieqing Zhao (architectes), Madlin Maierhofer (stagiaire), Atelier Olivier Parent, (Valenciennes, architecte associé), Atelier Villes & Paysages, (Wasquehal, paysagistes), CTH (Lille, BET fluides), Maning (La Chapelle d´Armentières, BET structure, SSI, VRD), Symoé (Lille, BET HQE) Tecmo (Lomme, Economiste), Acapella (Lille, Acoustique), CL Design (Paris, Signalétique), VIZE (Prague, Images).
Les entreprises : Feirrera (Désamiantage, démolition terrassement), Holbat (Gros œuvre), Colas (VRD), PMN (menuiserie extérieures), SDI (menuiserie intérieures plâtrerie), Définition (peinture revêtements de sol), Inéo (électricité), Eiffage Thermie (CVC)
L’appel visuel de l’entrée principale, spacieuse et riche de transparences, conduit le public au cœur du bâtiment de deux étages

Un Lilliad pour quoi faire ?
Au centre du bâtiment, la rotonde originelle accueillera le pôle bibliothèque, qui outre un espace de consultation comprendra des salles de travail fermées et un internet café. En prolongement de l’entrée principale, l’extension abritera deux nouveaux espaces : un pôle événementiel constitué de salles de conférences et l’Xpérium. Il s’agit là de la partie la plus originale du projet : une vitrine pour promouvoir la recherche scientifique auprès des étudiants, des entreprises et du grand public. Un parcours de deux heures permettra de faire découvrir des expériences ludiques ou innovantes, souvent en lien avec le monde réel, permettant de désacraliser la science et de montrer que la recherche peut avoir des applications concrètes dans la vie de tous les jours. De quoi faire naître les vocations et donner des idées aux futurs entrepreneurs de la région

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.