Depuis janvier 2017, un décret oblige les distributeurs

de matériaux de construction (hors grandes surfaces de bricolage) à participer à la collecte des déchets du Bâtiment. « Ca nous est tombé dessus sans préavis », témoigne Michel Detrait, basé à Bavay, représentant de la fédération du Négoce des bois et matériaux de construction (FNBM). Après avoir protesté contre une mesure « arbitraire », la profession s’efforce de se mettre en règle. Près de 2 000 adhérents de la fédération en France auraient déjà pris des mesures en ce sens. La plupart des magasins ont passé une convention avec un collecteur situé à moins de dix kilomètres de chez eux et y dirigent leurs clients. Seuls 5% ont créé sur leur site une installation de collecte qui distingue les différents flux de déchets. C’est la place qui manque le plus ; et parfois le conseil d’un expert… 

A lire aussi dans ce dossier

  • Déchets de chantiers : Les rebuts sortent de l’ombre ici
  • Volumes en région : du simple au double ici
  • Néo-Eco : vaincre le “on n’a jamais fait comme ça»… ici
  • Covanord : des vues sur les fenêtres ici

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×