Une petite moitié des 1200 logements prévus sur le site, sont en phase de démarrage. Attendus pour l’année prochaine, les premiers habitants bénéficieront de plusieurs équipements mutualisés.

Le partage entre les habitants de Fives Cail

C’est le petit grain de sable de l’été. A l’entrée du site, les travaux du lot 1 n’ont pas démarré en juillet comme prévu. En cause, une maison 1930 attenante à la façade trop fragile pour supporter le chantier. Aujourd’hui, RabotDutilleul Construction attend la fin du diagnostic pour attaquer un bâtiment emblématique de l’écoquartier. Ici en effet doit s’élever le phare signalant le quartier de loin : une tour – pardon, « une émergence urbaine » – de 49 mètres. Quatorze étages d’un programme plus vaste baptisé Connexio (Nexity – Nacarat / Architecte XDGA) abritant des commerces et 164 logements dont 101 en résidences séniors. Originalité du projet, les retraités partageront leur jardin en cœur d’îlot et un potager sur le toit avec les habitants. Pour rentrer dans le dur et voir des murs, il faut se rendre à l’autre extrémité du quartier – le long de la voie ferrée menant à Lille-Flandres. Là aussi, les 124 logements (dont 30 dans un bâtiment à énergie positive) possèdent tous un extérieur : jardin privatif ou partagé pour les maisons, balcon ou toiture accessible pour les collectifs. Innovation intéressante, une chaufferie bois située dans le parking-silo mutualisé attenant alimentera l’îlot, suite à un accord entre un opérateur de services énergétiques renouvelables (BET Symoé) et les promoteurs (Nexity-Nacarat/ Zig Zag, Lalou Lebec, Bruther).

En route pour la phase 2

Côté commercialisation, tous les logements à l’exception d’un 37 m² , ont été vendus. « A un bon rythme » précise-t-on chez Nacarat. Moyenne des prix : 2 050 € TTC m² pour l’accession sociale, 2400 € pour l’accession maîtrisée et 3329 € pour l’accession libre. Légèrement en deçà des 3412 € moyen de la métropole lilloise. A côté des deux îlots prévoyant du logement libre pour les habitants, trois autres programmes doivent sortir de terre l’année prochaine: un habitat participatif de 20 logements avec salon, jardin et chambre d’amis partagé (LMH / architecte Hart Berteloot), 47 logements en accession maîtrisé et locatif intermédiaire (BC Neoximo / Béal & Blanckaert) et 44 logements sociaux portés par LMH (choix de l’architecte en cours). « Ces 500 premiers logements, c’est une masse critique pour le renversement d’image » admet Guillaume Cardey, chargé de communication à la Soreli, qui commence la vente des lots de la phase 2. Beaucoup plus optimiste qu’il y a cinq ans.

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×