Le chantier de renforcement de la ligne à 400 000 volts Avelin-Gavrelle franchit une nouvelle étape avec l’installation du tout premier pylône équilibre. Un équipement unique au monde qui vise avant tout à réduire l’impact environnemental et intégrer les énergies renouvelables.

Par Marie Boullenger

L a crise du Covid-19 n’aura que très légèrement ralenti le chantier de la ligne à très haute tension reliant Avelin près de Lille à Gavrelle près d’Arras. Ce renouvellement de tronçon, qui participe à l’alimentation de 530 communes soit 1,7 million d’habitants. Il représente 215 millions d’euros d’investissement pour RTE (Réseau de transport d’électricité).

Avant le démarrage des travaux en décembre 2019, plus de 1 500 scénarios avaient été imaginés par RTE. Ceci afin d’évaluer les besoins d’énergie sur cette ligne. « La ligne Avelin-Gavrelle avait atteint sa capacité, il fallait absolument la renforcer. Les objectifs sont clairs : doubler les voies, tripler le transit, accueillir les énergies renouvelables et assurer une solidarité avec les territoires » résume Cyril Wagner, directeur du projet chez RTE.

ligne rte avelin
L’opération de levage du premier pylone équilibre s’est effectué le 8 juillet dernier sur le chantier de Flers-en-Escrebieux.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.