Le chantier de renforcement de la ligne à 400 000 volts Avelin-Gavrelle franchit une nouvelle étape avec l’installation du tout premier pylône équilibre. Un équipement unique au monde qui vise avant tout à réduire l’impact environnemental et intégrer les énergies renouvelables.

Par Marie Boullenger

L a crise du Covid-19 n’aura que très légèrement ralenti le chantier de la ligne à très haute tension reliant Avelin près de Lille à Gavrelle près d’Arras. Ce renouvellement de tronçon, qui participe à l’alimentation de 530 communes soit 1,7 million d’habitants. Il représente 215 millions d’euros d’investissement pour RTE (Réseau de transport d’électricité).

Avant le démarrage des travaux en décembre 2019, plus de 1 500 scénarios avaient été imaginés par RTE. Ceci afin d’évaluer les besoins d’énergie sur cette ligne. « La ligne Avelin-Gavrelle avait atteint sa capacité, il fallait absolument la renforcer. Les objectifs sont clairs : doubler les voies, tripler le transit, accueillir les énergies renouvelables et assurer une solidarité avec les territoires » résume Cyril Wagner, directeur du projet chez RTE.

ligne rte avelin
L’opération de levage du premier pylone équilibre s’est effectué le 8 juillet dernier sur le chantier de Flers-en-Escrebieux.

Une première à l’échelle mondiale

La ligne, étendue sur 30 km, comprendra au total 78 pylônes dont 35 de type treillis et 45 de type équilibres. C’est notamment à travers ces derniers que RTE s’apprête à moderniser son réseau électrique. Le maître d’ouvrage a confié à Eiffage Energie Systèmes et Iemants, leader européen en construction métallique, sa conception et sa mise en oeuvre. « C’est une première à l’échelle mondiale. Ce type de pylône n’a jamais existé. Il va notamment permettre de tripler le transit en passant de 1500 à 4500 watts » signale Cyril Wagner.

Depuis la reprise du chantier le 21 avril après 3 semaines d’arrêt brutal, les choses se sont accélérées. Au total, 12 fondations ont déjà été faites et le premier pylône équilibre est sorti de terre le 8 juillet. Suivra donc progressivement le déploiement de 44 autres mâts répartis dans dix communes sur les 15 premiers kilomètres au départ de Gavrelle.

Cet équipement innovant, dont le design a été imaginé par l’agence Hugh Dutton Associés, se fixe de nombreux objectifs à commencer par l’amélioration de l’insertion paysagère. « Dans ce milieu urbanisé dense, la colonne avec sa forme design s’insère parfaitement dans le paysage et préserve au mieux le cadre de vie des habitants » défend Cyril Wagner.

Selon RTE, il y aura deux fois moins d’habitations à proximité immédiate de la future ligne, qui ne suit pas exactement la préexistante.

ligne rte avelin fondation
L’opération de coffrage est en cours sur la fondation du pylône 34. Il disposera de la fibre optique qui permettra de suivre, via des capteurs, l’évolution et la température du béton.

Diminution des champs électromagnétiques

La structure de 100 tonnes qui s’élève à 70 mètres de hauteur et 35 mètres de large a également pour objectif de limiter son emprise au sol, estimée 7 fois moins importante que celle d’un pylône treillis. Par conséquent, cela diminuera la surface agricole consommée, passant de 10 m2 à 100 m2 jusqu’à présent.

Aussi, sa hauteur et sa configuration géométrique limitent considérablement l’effet des champs électromagnétiques. « Avec cet équipement, on ne peut plus mesurer de champ magnétique à partir de 100 mètres » indique Damien Kandula, directeur du projet pour Eiffage.

Ces pylônes fabriqués par Iemants (Eiffage Métal) à Arendonk, situé en Belgique à 200km du chantier, arrivent petit à petit par convois exceptionnels. Ce chantier génère près de 220 000 emplois locaux puisqu’il fait appel quasi-totalement à des sous-traitants des Hauts-de-France à l’image de la société Médiaco à Seclin, chargée des opérations de levage. La mise en service de cette autoroute de l’électricité est prévue pour début 2022. L’opération de démontage de l’ancienne ligne s’effectuera dans la foulée.

La future ligne THT Avelin-Gavrelle en chiffre :
. 533 communes alimentées
. 1,7 million d’habitants
. 215 millions d’euros d’investissement de RTE
. 2 fois moins d’habitations à proximité de la future ligne
. 35 pylônes treillis
. 45 pylônes équilibres 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.