Le Conseil général du Nord engage la concertation publique d’un projet routier métropolitain attendu depuis trois décennies : le doublement de 2 km d’un tronçon de la RD700 à l’est de l’agglomération lilloise.

Didier Manier aura le beau rôle. Le nouveau président du Conseil général du Nord lance la concertation du projet d’aménagement de la route départementale 700, une voie qui relie Mons-en-Baroeul et Villeneuve d’Ascq – leur nœud autoroutier – à la Belgique en passant par Wattrelos et les communes au profil plus rural de Hem et Forest-sur-Marcq. Et c’est justement à travers ces communes que cette voie chargée de 30 000 véhicules/jours est restée à deux voies par les hasards de l’histoire routière de la métropole.

Deux fois les capacités

« C’est deux fois les capacités normales d’une voie de ce gabarit », précise Slimane Bouakil, directeur des routes départementales au Conseil général. D’autant plus que cette section de 2,2 kilomètres est nourrie par ses deux bouts de routes à quatre voies. Ce goulot d’étranglement envoie un trafic important aux heures de pointes au cœur des bourgs ruraux. « Ce projet vise avant tout à libérer ces centres d’un trafic de transit », précise Didier Manier, excluant toute augmentation de la circulation suite aux travaux, aucune voie supplémentaire ne venant « nourrir » la portion aménagée. Le projet porte donc sur le doublement de 2 km de voies.

«C’est la partie la plus simple, nous avons fait les réserves foncières et nous ne gênerons pas la circulation existante pendant les travaux», explique le directeur des routes. Le parti d’aménagement suit le référentiel «Route durable» inventé par le Conseil général du Nord. En passant de 3,50 mètres de large à 7 m, la route départementale pourra accueillir une bande végétalisée et, le plus loin possible des automobiles, les pistes cyclables et piétonnes. Les bandes d’arrêt d’urgence sont conçues pour accueillir un trafic soutenu en prévision de liaisons futures par transport collectif. «Il ne faut pas rêver, le développement de la métropole lilloise entraînera une hausse de la circulation malgré tous nos efforts, et la zone traversée s’urbanise de plus en plus », précise Didier Manier.

Cette phase de 10 millions d’euros sera la dernière à partir en travaux.
«Nous devons travailler les deux ronds-points en amont afin de ne pas créer un flux insupportable pour la voie existante », précise Slimane Bouakil. A l’ouest, l’aménagement du giratoire dit « de Roubaix » devra permettre la liaison entre la RD700 et la RD6d qui part au Nord, vers Roubaix. Un aménagement qui nécessitera des franchissements de voies existantes, le tout dans une enveloppe de 10 millions d’euros.

Le gros morceau

Le raccordement au Nord-Est via l’échangeur dit de «Kiabi» (raccordement à la RD952) est le plus gros morceau du projet. Cette phase est dotée de 22 millions d’euros. Le Conseil général prend le parti d’isoler la RD700 et de créer un nouvel échangeur en « paire de lunettes » (voir montage ci-dessus). La proximité de la Marque ne permet pas de passer la RD700 sous le niveau de voirie existant sans de lourds investissements. La solution optimale est donc de surélever la RD952 et de positionner la RD700 en léger déblai. Le projet global soumis à la concertation est donc estimé à 42 millions d’euros. La maîtrise d’œuvre déjà attribuée à Egis travaillera toute l’année 2015 à la construction du dossier pour des appels d’offres de travaux en 2016. Le Conseil général estimant à trois ans et demi la durée totale des travaux.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.