Son budget ficelé, l’hôpital métropolitain de l’Artois peut enfin dérouler son calendrier. Un des plus vastes chantiers «santé» de la décennie dont les appels d’offres s’ouvriront en mai. Par Rachel Debrincat

Comme un signe de bon augure. C’est en fin d’année 2020 que le budget du nouvel hôpital métropolitain de l’Artois a été ficelé. Avec à l’appui, l’Etat pour près de 192 millions d’euros et les deux dernières lignes de crédit, scellant enfin le sort de ce projet travaillé depuis 2013 que certains pensaient une arlésienne. Car l’investissement est lourd, à hauteur de 300 millions d’euros. «L’un des plus importants de la décennie en matière de santé », indique Bruno Donius, à la tête de l’hôpital depuis 2020. Et le projet est ambitieux : un établissement robotique, 100% numérique à commencer par sa conception réalisée à l’aide de maquettes numériques (BIM) et visant de hautes exigences environnementales, fer de lance de la Rev3. « Un hôpital consomme de l’énergie. Nous avons imaginé un mix énergétique qui couvre nos besoins en réduisant la part d’énergie primaire. Avec l’utilisation de l’énergie fatale, la géothermie, le refroidissement par thermofrigopompe… Nos besoins bioclimatiques seront, quant à eux, à -30% par rapport à la RT2012 », explique Julien Depret, directeur technique du projet. Le bâtiment comprendra entre autres : 571 lits, un vaste plateau technique, un bloc opératoire, un important espace imagerie, un laboratoire, une pharmacie, une implantation de l’établissement français du sang, près de 2000 places de parking. Le nouveau directeur le souhaite aussi emblématique que le Louvre-Lens et le stade Bollaert. Quatre années de chantier seront nécessaires pour faire passer l’hôpital de Lens vieillissant du côté du «3ème millénaire». Et c’est le cabinet d’architecture parisien Michel Beauvais Associés, dont l’ADN est celui des bâtiments de santé, qui a été choisi pour le conduire avec aussi la casquette d’ordonnancement, de pilotage et de coordination du projet.
Le futur établissement de santé fera la part belle au bois en façades et se déploiera sur près de 88 000 m2, sur une surface totale de 20 hectares de terrains agricoles de Loos-en-Gohelle et de Lens, au nord du quartier 12-14. Son terrain débarrassé de ses témoignages de guerre et accessibles via l’A21, le Centre hospitalier de Lens a enclenché le compte à rebours du calendrier qui mènera la livraison à février 2025.

Crédit: MBA
OUVERTURE DES APPELS D’OFFRES EN MAI

Laurent Zaderatzky et Julien Dépret au pilotage du projet ont d’ailleurs annoncé la date du 17 mai 2021 pour le lancement des appels d’offre aux entreprises, reserrés à 6 lots (voir ci-dessous). « C’est le choix que nous avons fait pour ce si gros projet. Nous attendons donc de la coopération entre entreprises, explique l’architecte Michel Beauvais qui rassure dès à présent : le projet fait près de 1 000 pages mais il est très détaillé, avec des annexes et il ne sera pas difficile de s’y repérer pour préparer une offre.»

La fiche

– Maître d’ouvrage :
Centre hospitalier de Lens

– Assitant à maîtrise d’ouvrage : Socofit

– Architecte : Michel Beauvais Associés

– Maîtrise d’oeuvre :  Projex, Diagobat et Probim

– Coût : 300 millions d’euros TTC
Surface : 88 000 m2

– Implantation : 20 hectares de terrain sur Loos-en-Gohelle et Lens.


Appels d’offre ouverts le 17 mai: Lot 1 : structure – clos et couvert – Partitions – Finitions / Lot 2 : Plomberie – Fluides médicaux – Pneumatique léger – Paillasses sèches et humides (laboratoire / résine). / Lot 3 : Electricité courants forts et courants faibles /
Lot 4 : VRD – Aménagements paysagers / Lot 5 : Appareils élévateurs / Lot 6 : Equipements biomédicaux.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.