Après la réalisation de fouilles archéologiques témoignant de la présence des Vikings du IXème au XIème siècle sur le site du musée Arkéos, la Communauté d’agglomération de Douai a souhaité y reconstituer un village médiéval.

La maîtrise d’œuvre confiée à l’agence Epure, a travaillé en étroite collaboration avec des archéologues pour respecter les usages de cette période. Après une étude gérée en interne, les dix charpentiers de l’entreprise Charpentier des Flandres, située à Méteren, y entreprennent depuis novembre 2019 la construction d’un portus d’époque (port). Dans ce projet, l’enjeu pour l’entreprise Charpentier des Flandres a été de satisfaire les normes actuelles de construction tout en respectant l’esthétique et la technicité de l’époque moyenâgeuse.

On y retrouve des habitations de paysans réalisées en rondins de bois chêne. L’écorce a été retirée à l’aide d’une plane et les rondins en contact avec la terre ont été brûlés et goudronnés. La couverture de toit de chaume est posée par l’entreprise Choquet Couverture et les murs sont en torchis (mélange de paille et d’argile) foulés et appliqués à la main sur un clayonnage en noisetier.

Du bois de l’Ain mais scié en Hauts-de-France

La construction d’une taverne, qui servait à l’époque de lieu d’assemblée et de restauration du village, est également en cours. Avec son bardage bombé et sa couverture du toit réalisée en tavaillon, la taverne a une structure chêne apparente alliée à une ossature bois isolée et dissimulée par le bardage.

« Pour ces constructions, le bois issu des forêts de l’Ain a été débardé à l’aide de chevaux et scié en Hauts-de-France explique Xavier Delabi, chargé d’affaires chez Charpentier des Flandres. Les charpentes ont été taillées et assemblées en atelier par piquage, avant d’être levées sur le site ». Par la suite, un donjon en bois ainsi qu’une muraille disposant de deux pont-levis seront érigés.

Crédit photo : Charpentier des Flandres

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.