Après 45 ans de charbon, la centrale de Bouchain se dote d’un outil innovant : une centrale thermique de production à cycle combiné gaz (CGC) aux performances surprenantes. Un investissement de 400 M€ remporté par Norpac, pour qui l’enjeu est double : assurer avec EDF la sécurité permanente du chantier et résoudre les problèmes techniques liés à la hauteur des bâtiments devant abriter des équipements lourds et volumineux. Livraison en août 2016.

Si EDF, maître d’ouvrage et maître d’œuvre, médiatise beaucoup sa nouvelle centrale occupant deux hectares sur les dix que compte le site, c’est qu’elle illustre le passage d’une époque à l’autre, l’abandon du charbon et le choix du gaz. A Bouchain (Denaisis), le chef de site EDF, Christophe Pignon en expose l’enjeu principal : « la nouveauté vient des gains réalisés par le procédé CGC : un rendement supérieur à 61%, (contre 37% en charbon) et une puissance de 575 MW pour fournir 600 000 foyers. Nous avons-là une centrale nouvelle génération surpuissante qui nous permet d’avoir en moins de 30 minutes une réactivité optimum dans les moments de demande accrue. C’est aussi l’occasion de montrer que notre collaboration avec General Electric, vieille de 40 ans, fonctionne parfaitement. Le marché du gaz est avantageux, du point de vue financier, certes, mais aussi en terme de développement durable : les émissions de dioxyde de carbone sont divisées par deux par rapport au charbon, et sont de 10% inférieures à une centrale classique. Les émissions de soufre sont divisées par trois, celles d’azote par vingt ». L’abandon du charbon décidé en 2007 (pour dix centrales) s’est prolongé en 2011 par un partenariat avec General Electric, fabricant de turbines, pour le co-développement du premier cycle combiné gaz de nouvelle génération équipé de sa technologie « Flex Efficiency 50 ». Trois autres centrales dites à flamme sont déjà opérationnelles.

Un site concentré mais aux destinations plurielles

Le site comporte quatre grands bâtiments d’une hauteur de 65 m et un bassin en béton armé de 1 500 m3 en cours d’achèvement avec guidage des flux d’eau. La grande tour aéro-réfrigérante à circuit fermé (qui permet aux Nordistes de repérer le site) reste inchangée. Elle sera opérationnelle pour la nouvelle centrale dès 2015. Le constructeur Norpac a remporté le lot Génie Civil principal comprenant aussi les fondations profondes avec pieux. Il était sur place dès mai 2013 avec ses compagnons dont le nombre varie de 10 à 100. Aidés par EDF, le chef de service adjoint de la direction Industrie et Environnement, Joël Vantchoura et le responsable du projet, Frédéric Boutry ont défini cinq secteurs de construction : la zone « Usine », la plus visible, cœur de l’activité, ainsi que les zones « Exploitation », « Transformation en électricité », « BOP, systèmes de fluides pour les eaux du chantier » et « Circuit de Refroidissement » doté de canalisations impressionnantes de 2,20 m de diamètre. Au beau milieu, 4 grues dont 2 mobiles de 650 et 350 tonnes qui soulèveront à 30 m de haut 18 modules pour la chaudière. Les équipements arrivent. Ils viendront se loger dans ces bâtiments qui ont nécessité 18 000 m3 de bétons dont certains doivent supporter 14 000 tonnes d’armatures métalliques et des systèmes d’accrochages posés en altitude. Le circuit de refroidissement principal (des canalisations Hobas France) a été acheminé en août et posé par Montaron en tranchées ouvertes. En avril a été installé le transformateur principal pour les montages électromécaniques. Aujourd’hui, ce sont les éléments de la turbine à vapeur qui sont en cours de montage dans le hall central. Les prochains mois verront arriver des centaines d’équipements à monter avant les premiers essais : notamment un gros alternateur et une turbine à combustion de 300 tonnes chacun.

EDF et Norpac main dans la main

Chez Norpac, Joël Vantchoura, explique les particularités de ce chantier à 400 millions d’euros : « D’abord, il a fallu anticiper une parfaite collaboration avec EDF. Notre entente mutuelle, via de nombreuses réunions, est une totale réussite ! Pour d’abord assurer la sécurité car nous sommes en permanence au moins 300, mais aussi pour faire vite. Après avoir subi 40 jours d’intempérie, nous avons bétonné le porteur de turbine, ouvrage massif de 2 600 m3 de béton avec 450 tonnes d’armature en septembre. Mais les principales difficultés ont surtout consisté à travailler en hauteur à la fixation des systèmes d’accrochage qui vont supporter des charges très lourdes », raconte le responsable du chantier. « Côté innovations, nous avons appliqué la RT 2012 sur le bâtiment sur le bâtiment d’exploitation et posé une BC, climatisation imposée par EDF. Quant aux bétons, ils ont été étudiés méticuleusement avec EDF », ajoute-t-il. Février 2015 devrait voir l’achèvement de 30 mois de travaux…mais il faudra attendre les essais de mise en service pour voir fonctionner la centrale à plein en février 2016. Entre les deux débute un autre chantier dès avril 2015 : la déconstruction progressive de l’ancienne centrale.
Affaire à suivre.

Fiche technique

L’équipe Norpac :

Frédéric Boutry , responsable de Projet
Joël Vantchoura, chefde Service adjoint
Christian Fauvergue, responsable Maîtrise
Sébastien Roger, responsable Bâtiment d’Exploitation
Aymeric Drouin, responsable Sécurité
et 20 collaborateurs.

Génie civil principal : Norpac, Montaron
Installations électriques : Cegelec Actemium
Tuyauteries des auxiliaires : ADF
Charpentes principales : Baudin Châteauneuf
Traitement de l’eau : Véolia
Transformateurs principaux : Siemens
Poste de détente gaz : CPL Concordia
Coordination SPS : Véritas
Bloc Usine principal : General Electric

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×