Depuis le 1er janvier 2020, Eiffage est le nouveau concessionnaire de l’ aéroport de Lille-Lesquin. Son ambition est forte : doubler le nombre de passagers à 4 millions d’ici 20 ans. 

“Un scénario parfaitement raisonnable et atteignable”, selon Christophe Coulon, président du Smalim (Syndicat mixte des aérodromes de Lille-Lesquin et de Merville), propriétaire de l’infrastructure qui ne devrait pas voir plus de 25% d’augmentation des mouvements d’avions par rapport à 2019. Pour y parvenir, Eiffage déboursera 170 millions d’euros, dont 100 millions d’ici 4 ans dans un vaste programme d’extension mené par l’agence parisienne Enia. Après quelques mois d’études, le permis de construire devrait être déposé en octobre 2020 pour un démarrage des travaux escompté fin 2021 et une livraison en 2024. Au programme : réorganisation des flux arrivées/départs, création d’une jetée pour passer de 6 à 13 positions d’avion, rénovation du bâtiment actuel avec un nouvel espace commercial. Au final, la surface de plancher passera de 17 900 à 32 500 m2. A l’extérieur, Marc-André Gennart, nouveau DG, compte bien sur la constitution d’un vaste parvis pour faire de l’aéroport un “hub intermodal” en accueillant notamment des bus “Macron”. Et se veut force de proposition d’ici quelques semaines pour faciliter l’accès à cet aéroport remodelé qui devrait générer quelque 600 emplois. 

Avec cette première concession aéroportuaire pour Eiffage, la major est désormais présente sur tous les métiers du BTP (construction, infrastructures, énergie, concessions) dans les Hauts-de-France. Et signe qu’elle veut définitivement se tailler une place dans l’univers aéroportuaire, elle vient de racheter 49,9% des parts de l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

Aeroport-lille-lesquin-hall-départs-chronique-btp

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×