Au Village by CA à Lille, la lumière ne sert plus uniquement à éclairer. Elle devient intelligente ; un outil innovant au service de l’utilisateur, capable d’analyser des informations et d’en transmettre. Le tout est signé Signify, et c’est une première en France !

Par Chloé Levray 

 

Imaginez un bâtiment dans lequel la lumière se tiendrait à votre entière disposition. Un bâtiment dans lequel vous pourriez la commander à distance, par le simple biais de votre Smartphone. Et qui détecterait d’elle-même votre présence pour allumer les luminaires de la pièce dans laquelle vous entrez… Ce bâtiment existe déjà en plein coeur d’Euratechnologies. Le village by CA Nord de France, dédié à l’innovation dans une ancienne retorderie de 4500 m2 inauguré en avril dernier, est entièrement connecté à la lumière. De quoi contenter les 45 start-up qu’il incube en son sein.

 

Garantir l’optimisation de la lumière

La connexion à la lumière vise certes une meilleure qualité d’éclairage possible, mais ce n’est pas tout. Elle permet dans le même temps au bâtiment de se « mettre à jour », comme l’explique Christophe Bresson, Directeur de la communication chez Signify France. « Un bâtiment, dès qu’il est inauguré, est déjà obsolète. Ici, l’idée est qu’il puisse évoluer dans les 20 ans ». L’objectif principal est celui de la gestion et de l’optimisation des espaces, « car actuellement, on sait que 50% des espaces dans les bâtiments sont vides ». Le travail de fond s’est concentré sur la mise en place d’une plateforme d’accumulation des données en direct sur l’occupation des lieux… À travers la lumière ! Pour ce faire, l’alimentation lumineuse ne se fait plus par des prises 220 Volts, mais par les câbles Ethernet. Un branchement qui ouvre la voie à l’échange de données entre les luminaires et les utilisateurs. Chaque plafonnier possède une fréquence propre qui le connecte au réseau de l’ensemble du bâtiment. Ce sont les ondes qu’il envoie, captées par les cellules photo des smartphone qui nous géolocalisent et indiquent les espaces inoccupés. 

 

MAÎTRISER SON ENVIRONNEMENT LUMINEUX 

Du reste, il suffit d’une application pour contrôler son espace de travail. Développée par la start-up Moffi, incubée au sein du village, elle donne la main aux utilisateurs sur les spots là où ils se trouvent. Ils peuvent ainsi  gérer l’intensité et la consommation, directement via l’application. À terme, elle pourrait même permettre le contrôle sur la ventilation ou la climatisation de la pièce. « Il suffit d’ajouter un capteur de qualité de l’air, et de le relier à la plateforme lumineuse », complète Christophe Bresson. Autre tour de force : grâce aux informations en temps réel sur l’occupation du lieu, l’app offre la possibilité de réserver un espace de travail inoccupé dans la minute. Une fois dans les locaux, l’éclairage fait le guide.  S’il existe un surcoût à l’installation, le système permet des économies de plus long terme. Parce qu’il utilise des LED, mais surtout parce qu’il optimise l’éclairage. Il assure une meilleure prévention des pannes, et une meilleure intervention auprès de l’infrastructure en cas de problème.

Continuez votre lecture vers la transition énergétique et digitale par ici!

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×