La FFB a prévenu : alors qu’il se murmurait une nouvelle attaque sur la TVA à taux réduit dans le bâtiment, la Fédération Française du Bâtiment a fait savoir qu’une telle mesure serait dévastatrice pour l’emploi du secteur avec pas de moins de 27 000 postes menacés. Un cri d’alarme visiblement entendu par Bruno Le Maire. Lors du congrès FFB de juin à la Baule, le ministre de l’économie a en effet annoncé la création d’un groupe de travail associant le ministère, la CPME et la FFB. Cette dernière ne manquera pas de rappeler que «la TVA n’est pas une aide aux entreprises mais du pouvoir d’achat donné aux ménages».

Loi PACTE

Autres annonces, qui devraient être inscrites dans la loi PACTE : le relèvement de 5 à 20% des avances sur les marchés de travaux passés par l’Etat ou encore l’arrêt des ordres de services à 0 euro dans les marchés publics, cette pratique qui consiste, sur un chantier en cours, à exiger la réalisation de travaux supplémentaires non payés. Enfin, Bruno le Maire a évoqué l’extension aux entreprises de moins de 50 salariés des mesures fiscales positives en faveur de la transmission des PME.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.