Le 18 mars, Manuel Valls et Daniel Percheron, ont signé à Lille le protocole d’accord du contrat de plan État-région (CPER) 2015-2020.
Pour les six ans à venir, l’État apportera au CPER 750 millions d’euros de crédits nouveaux, montant égal à celui du précédent contrat. Avec 337 millions, les transports bénéficient de l’enveloppe la plus importante. Cette manne doit permettre une meilleure accessibilité à la métropole lilloise, au Valenciennois, à l’Avesnois et au littoral, une amélioration de la desserte des ports de la région et le renforcement du réseau ferroviaire entre Lille et le bassin minier. La transition écologique est le deuxième poste le mieux doté : 250 millions destinés entre autres à renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments, à requalifier les friches industrielles et à soutenir les parcs naturels régionaux. Avec les apports cumulés des trois autres partenaires du contrats (Départements et MEL) les crédits publics mobilisés s’élèvent à 2 milliards d’euros.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules:
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×