Mi-juin, des élèves du lycée professionnel Guynemer se sont envolés pour rénover pendant une quinzaine de jours, un internat marocain. Retour sur ce projet démarré en 2017.

Destination Maroc pour 24 élèves du lycée professionnel Georges Guynemer à Saint-Pol-sur-Mer. Des futurs menuisiers, couvreurs, installateurs-sanitaires et peintres qui se sont envolés le 18 juin, direction Ouazzane au nord du pays. Mais pas pour des vacances ! Accompagnés de six enseignants du lycée dont Abdelfettah Oukili, prof de maths et pilote du projet sur place, ils ont œuvré pendant dix jours à la rénovation du 3e étage de l’internat du lycée Ibn-Zohr. « Notre mission était de rénover les 4 étages de ce bâtiment construit en 1967 et de proposer un habitat digne de ce nom aux 200 élèves marocains qui y dorment, explique Jean-Marc Sailly, directeur du LP Guynemer. Les étudiants s’allongeaient sur des paillasses, il n’y avait pas de chauffage, les douches, froides, fonctionnaient mal… Le lieu était vraiment délabré ».

Pré-montage en France

Chaque année, depuis le démarrage de ce chantier solidaire en 2017, les élèves de 1ère pro prennent en main la rénovation d’un étage. Leur enseignant en menuiserie, Sébastien Thirard, raconte : « Les élèves ont été recrutés sur la base d’un volontariat mais nous les avons choisis au mérite. Même si le chantier n’intervient qu’en fin d’année scolaire, les élèves de la filière bureau d’études et les menuisiers- agenceurs se sont mobilisés dès la rentrée sur les prototypes d’ameublement. Puis en janvier, ils sont entrés dans la phase de fabrication. Le mobilier a été conçu au lycée, prêt à être assemblé. Celui de cette année a donc été chargé le 7 juin à bord du semi-remorque du lycée professionnel automobile de Grande-Synthe, qui s’est occupé de la livraison, cap sur le Maroc.Sur place, les élèves se sont attelés à la pose et au montage de 25 lits superposés sur 3 niveaux d’une longueur de 2 mètres, en plus de l’assemblage de 18 bureaux composés de caissons et pour lesquels il restait à poser les plateaux. Côté plomberie, les installateurs-sanitaires devaient mettre en place deux ballons d’eau chaude et des panneaux solaires, installer de nouveaux sanitaires, changer les faïenceries et la robinetterie… Puis, aidés de quelques élèves marocains, près de 1 000 m² de surface a été repeinte. Parallèlement, un autre chantier fut mené par les apprentis couvreurs-zingueurs du lycée pour la rénovation de la toiture d’une école à M’Zefroune, située à trois quart d’heure de Ouazzane. Vétusté de la charpente, tuiles qui tombent… L’année dernière, un tiers de la toiture avait été réhabilitée avec du zinc et des tuiles. Cette année, il a fallu réaliser les raccords et rénover l’avant.

Après l’effort le réconfort

À l’heure où nous mettions sous presse, l’inauguration de l’étage flambant neuf était prévue le 30 juin. Après ces journées intensives et un retour programmé au 3 juillet, la fin du séjour était réservée à la visite de la région ou à la détente au bord de la piscine. « À la fin, les élèves sont lessivés, confie Sébastien Thirard. On essaye de les mettre en condition réelle de chantier. Avec des horaires à respecter, une organisation et des délais à tenir, laisser un chantier propre ». 2020 sera marquée par la dernière étape et laissera l’opportunité à de nouveaux défis pour le lycée Saint-Polois.

Cette expérience terminée, chacun aura en main un diplôme certifiant le stage. Un petit plus sur le CV.

 

eleve-lit-maroc-chantier-solidaire-lycee-guynemer-chronique-btp
Les élèves ont créé des lits superposés sur trois niveaux.

chantier-maroc-lycee-guynemer-chronique-btp-camion
Le 7 juin, le mobilier ainsi que des fournitures scolaires ont été chargés à bord du semi-remorque du lycée professionnel automobile de Grande-Synthe, partenaire du projet.

chantier-maroc-lycee-guynemer-chronique-btp

 

chantier-maroc-lycee-guynemer-chronique-btp
Sur place, les élèves s’attèlent à leurs tâches respectives, aidés par les élèves marocains.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.