Rabot Dutilleul, Le groupe nordiste de BTP a subi une cyberattaque le 22 juillet dernier. L’assaut visait une partie de l’infrastructure hébergée en France. A cette attaque de grande ampleur s’ajoute une demande de rançon.

Visiblement, même les grands groupes ne sont donc pas épargnés par la cybercriminalité. Le réseau informatique de Rabot Dutilleul a détecté une attaque virale de type rançongiciel. Cela s’est déroulé dans la nuit du 21 au 22 juillet. Selon La Voix du Nord, les hackers réclameraient une somme de 8 millions d’euros. Un montant non confirmé par l’entreprise. Le service informatique a immédiatement pris des mesures afin d’interrompre la propagation de la cyber attaque. 

« Les équipes techniques sont pleinement mobilisées pour un retour à la normale le plus rapidement possible avec l’accompagnement d’experts en cybercriminalité » écrivait ce jeudi l’ETI dans un communiqué. Pour l’heure, rien ne permet de déterminer précisément l’impact de l’incident sur l’activité ainsi que la nature des informations confidentielles usurpées par les hackers.

Rabot Dutilleul emploie 1 500 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires de 823 millions d’euros. Par ailleurs, le groupe de construction et développement immobilier fêtera ses 100 ans cette année. 

Retrouvez toute l’actu sur Rabot Dutilleul ici !

logo rabot dutilleul

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×