Si nos adhérents ne viennent pas nous voir, c’est à nous d’aller sur le terrain 

Jean-Philippe Dubiquet, Président de la FFB Hainaut

Gérant de Bavay Plâtrerie à Banteux, Jean-Philippe Dubiquet a été réélu président de la FFB Hainaut le 14 novembre dernier. A 52 ans, il poursuit ses actions pour un nouveau mandat de trois ans.

 

Pourquoi et comment est venu votre engagement ?

Ma présidence c’est avant tout une équipe composée de quinze élus. Si elle n’avait pas voulu me suivre pour un nouveau mandat, je ne me serais pas réengagé. A ce jour, à la FFB Hainaut, nous comptons 553 entreprises adhérentes sur un secteur allant du Douaisis à l’Avesnois. Ce nombre a bien progressé et nous conforte dans nos missions. Du côté des jeunes, notre groupe, emmené par Brice Taisne, prend beaucoup d’ampleur. 

 

En quoi consiste votre mission?

Mon rôle est celui d’un chef de file. Je me compare souvent au n°9 en rugby, le demi de mêlée qui oriente le jeu et fait en sorte que l’équipe avance ou pas. J’aime être à l’écoute, faire bouger les choses que cela soit auprès des politiques ou des acteurs de la profession. Ancien de chez Bouygues Construction, gérant de la PME Bavay Plâtrerie, président de la Chambre des Métiers du Cambraisis, juge aux prud’hommes à Cambrai, grâce à ces différentes mandats, je connais bien les difficultés des petites entreprises comme celles des majors. Il était logique pour moi de défendre le Bâtiment dans sa globalité.

 

Sur quels sujets travaillez-vous en particulier?

70% de nos adhérents sont des artisans. Souvent seuls face aux lourdeurs administratives ou à des problèmes de trésorerie, ils dépensent des frais auprès d’un avocat alors que leur adhésion FFB offre un service juridique ! Ils méconnaissent souvent ce que nous pouvons leur apporter. Si nos adhérents ne viennent pas nous voir, c’est à nous d’aller sur le terrain leur expliquer les services de la FFB 59-62.

 

 Notre ambition est d’aller toujours au plus près de nos adhérents et de renforcer ce service de proximité 

 

Quelles solutions apportez-vous?

Notre ambition est d’aller toujours au plus près de nos adhérents et de renforcer ce service de proximité. Fin décembre, nous allons quitter nos bureaux de Marly pour emménager dans des locaux communs avec le MEDEF et l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM). L’économie réalisée sera consacrée au service.

Pour ce 2ème mandat, chaque année, nos élus se rendront dans une dizaine d’entreprises et dans des territoires plus éloignés, comme Maubeuge ou Trelon.

Les jeunes aussi nous préoccupent. En novembre, dans la continuité du dispositif « Entrepreneur citoyen » mis en place en 2017 avec la sous-préfecture de Valenciennes, nous avons lancé « Agir pour la persévérance scolaire », en partenariat avec le lycée Mansart à Marly. Nos chefs d’entreprises adhérents prendront sous leurs ailes, avec l’aide d’un professeur, un élève qui pourrait décrocher en milieu d’année scolaire soit par manque de motivation ou à cause de problèmes familiaux. Ainsi, il sera incité à poursuivre ses études, pourra découvrir le monde du travail et pourquoi pas trouver un intérêt pour le Bâtiment.

Côté politique, nous sommes reconnus et identifiés comme un relai de la FFB 59-62. Par exemple, nous avons demandé à des partenaires politiques du territoire de se joindre au plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) engagé par Benoît Loison, notre président.

 

Personnellement que vous apporte cet engagement?

De voir que les choses bougent! Lors du premier mandat, qui fut assez riche, le projet de création du CFA « bâtiment intelligent et de l’écoconstruction » à Douai a été débloqué. Et aujourd’hui, nous en sommes au bouclage du financement. Surtout, je continue à dire aux jeunes et à ceux qui veulent entreprendre, que le Bâtiment est un monde où l’on peut s’épanouir et être heureux.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.