C’est un marché à deux milliards d’euros. Celui de la concession de transports de la MEL qui doit être attribué pour la période 2018-2025. Sur les rangs, Keolis, actuel gestionnaire via sa filiale Transpole, et Transdev. Mais la Mel a dû déclarer infructueuses les offres remises par les deux challengers en raison d’une non-conformité des offres, ces dernières ne respectant pas les conditions et caractéristiques minimales fixées dans le règlement. Une nouveauté entrée en vigueur le 1er avril 2016. De fait, la communauté urbaine a écarté les candidats et relancé la procédure. Mais c’était sans compter sur le recours auprès du Tribunal administratif de Keolis, s’estimant lésée. Le juge a finalement conforté la MEL justifiant que “la nouvelle procédure lancée le 13 décembre préserve toutes les chances des candidats”. Les nouvelles offres sont attendues courant février 2017. Le jeu reste ouvert…

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×