En trois décennies, le bureau de contrôle technique construction s’est fait une place de choix en région et en Ile-de-France. Le fruit d’un long travail guidé par « la passion, la rigueur, l’indépendance et l’impartialité ».

Par Christophe Tilmant

 

Le vent souffle toujours dans les voiles. Trente ans après sa création ce début d’octobre 1989 par Pierre Brygo, Preventec relève toujours les challenges que lui confient maîtres d’ouvrage, maîtres d’oeuvre et partenaires. Et les étapes franchies sont nombreuses depuis le premier agrément (France Entière et DomTom) pour 3 ans et son extension aux ouvrages spéciaux. Le fondateur recrute vite, forme, anime, contrôle, dirige. S’en suit au bout de 8 ans le renouvellement d’accréditation et le passage obligé avec ses exigences administratives du Cofrac et le contrôle… par ses pairs ! « Confrères, collègues, concurrents… », ajoute cet ancien de Véritas.

 

La fiche de Preventec

5 agences :

  • Nord (Loos-Lez-Lille)
  • Paris, Ile-de-France (Saint-Denis)
  • Pasde Calais/Littoral (Saint-Nicolas-lez-Arras)
  • Picardie (Amiens)

42 personnes

CA 2018 : 5 M€

Domaines d’intervention :

  • contrôle technique
  • CSPS (Expertise en habitation, ouvrages d’art et ERP, béton armé, charpente, sécurité incendie, accessibilité des PMR et en équipements : ascenseurs, chauffage, ventilation, climatisation, électricité et en interactions sols et structures.)

TRANSMETTRE LA BARRE

Puis les chantiers défilent et à l’aube de ses 60 ans, Pierre Brygo envisage la transmission de sa société. Il reçoit 33 candidatures. Présente donc l’entreprise, ses bilans, ses comptes de résultat, ses forces et faiblesses. « Sans résultat devant les volontés prédatrices de certains », précise-t-il. Trois ans se passent, la 34e sera la bonne. Celle de François Lefebvre, une ancienne connaissance. Les deux hommes ont appris à se connaître du temps où celui-ci était directeur régional de Fondasol. En mars 2011, Pierre Brygo passe la barre de Preventec à François Lefebvre. Et, fait remarquable, reste dans l’entreprise pour apporter son expertise sur les dossiers qu’il traitera.

Ces deux là s’apprécient. « Nous avons travaillé ensemble pendant 8 ans, sans élever le ton, sans se nuire l’un autre », analyse aujourd’hui Pierre Brygo, qui quittera l’entreprise en fin d’année. Un constat partagé par François Lefebvre. En navigateur averti, il associe la réussite de son entreprise à la capacité de « l’équipage », comme il se plaît à définir son équipe, à suivre les valeurs historiques : « passion, rigueur, indépendance et impartialité ». Tout en apportant sa patte. A la reprise, il s’est, par exemple, assuré la fidélité de ses collaborateurs en les associant au capital (la moitié le sont actuellement).

Sa passion de la voile, François Lefebvre a su également la transmettre à quelques collaborateurs volontaires. Guillaume responsable du service électrique, néophyte, se souvient de cette expérience unique de régate sur le bateau Preventec en participant en juin dernier à la Bati’Cup en baie de Quiberon. L’équipage emmené par Thierry Chabagny, illustre skipper de la Solitaire du Figaro et de la Transat AG2R, s’est hissé à la 12e place parmi les 49 engagés. Une bien belle façon de cultiver l’esprit d’entreprise.

Preventec-bateau-baticup-2019-BTP-controle-technique

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×