Qu’attendent les maîtres d’ouvrage / d’oeuvre des entreprises ? Chaque mois, La Chronique leur donne la parole.

Recueilli par Julie Dumez

Comment se porte la profession ?

2017 a été un millésime exceptionnel ! Nous pensons cependant que le cru 2018 va rejoindre la moyenne. En termes de réservations de logements, les chiffres du premier trimestre 2018 sont inquiétants. Sur la métropole lilloise, le fuseau varie entre 3 et 4 000 logements. J’ai annoncé en d.but d’année une perspective de – 15% en 2018 par rapport à 2017. Nous subissons le contrecoup de la prolongation du Pinel puisque les acheteurs prennent davantage le temps de la r.flexion.

Comment qualifierez-vous les relations entre promoteurs et entreprises ?

Je pense qu’il y a davantage de respect mutuel et un dialogue de meilleure qualité. qu’il y a dix ans. Certes les promoteurs ont toujours besoin de prix bas compte tenu de la guerre des prix qu’ils se livrent sur le foncier mais en m.me  temps, ils ont aussi besoin d’entreprises qui vont au bout. Et ne sont pas prêts . faire n’importe quoi en tirant les coûts, au risque de p.cher sur la qualité et les d.lais.

Qu’attendez-vous  des entreprises ?

J’aurais tendance à dire aux entreprises : étudiez moins mais mieux. Posez-vous de temps en temps la question de . pourquoi des devis ont été retoqués . Un maître d’ouvrage doit au moins vous faire un retour expliquant pourquoi l’offre n’a pas été retenue. Répondre mieux veut aussi dire qu’il détailler les offres,  suggérer des variantes, des innovations. On attend des entreprises qu’elles soient force de proposition et qu’elles apportent de la valeur ajout.e. Exemple : je vous ai chiffré ce garde-corps mais sachez qu’il existe cette version 20% moins chère chez un autre fournisseur. Et accrochez-vous ! Je suis assez étonné que certaines entreprises ne suivent pas leurs devis. Un maître d’ouvrage dit plus facilement non à une entreprise qui ne réclame rien. Donc faites un suivi et relancez les maîtres d’ouvrage, au risque de passer pour un indifférent. Montrez-lui que vous avez envie de travailler avec lui !

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.