Qu’attendent des entreprises les maîtres d’ouvrage? Chaque mois, La Chronique leur donne la parole.

 

Quels sont vos projets en cours et à venir ?

Sur ce mandat, la CUD a investi à un niveau important, notamment avec la mise en place de notre nouveau réseau gratuit de transport à haut niveau de service. Les travaux de réaménagement de la digue de Malo sont en cours et nous commençons la remise en état du chenal de l’Aa à Grand Fort Philippe. Je n’oublie pas la patinoire de Dunkerque, le plus gros chantier de bâtiment du mandat, qui se termine cette année et celui du stade Tribut, dont une première phase est en voie d’achèvement.

Comment qualifier les relations CUD-entreprises ?

Nous avons affaire à un milieu professionnel tout à fait sérieux. La livraison à temps du BHNS, qui était un enjeu fort, montre qu’on y arrive en travaillant bien ensemble. Nous essayons de donner de la visibilité sur plusieurs années, en présentant notre programme de travaux, petits et grands. Car nous voulons donner la chance à toutes les entreprises de contribuer au développement local. Nous nous coordonnons aussi au cours d’une réunion commune avec la ville de Dunkerque et le Grand Port Maritime.

Quelle est la politique de la CUD sur les délais de paiement, la collaboration, l’innovation…

Nous avons une démarche volontaire pour aider les petites entreprises locales qui pourraient avoir des difficultés de trésorerie. On passe le niveau d’avance forfaitaire réglementairement de 5%, à 20%. C’est une volonté politique. Dans le domaine du développement urbain, l’idée est d’utiliser le territoire Dunkerquois comme un lieu d’innovation. Par exemple, pour les travaux de chaussées, nous demandons d’utiliser des produits incorporant des laitiers des hauts fourneaux. Nous menons une réflexion sur l’économie circulaire, comme par exemple, comment recycler et réutiliser les matériaux de démolition des prochains chantiers NPNRU.
Enfin sur l’emploi, les entreprises sont des partenaires très importants. Les clauses d’insertion dans nos marchés sont gérées avec l’association Entreprendre ensemble. Les entreprises sont à la recherche de main d’oeuvre, nous de débouchés pour les personnes éloignées de l’emploi. Nous avons donc des choses à faire ensemble.

Qu’attendez-vous des entreprises ?

Le respect des coûts, des délais et de la sécurité sur les chantiers. Au delà de ça, notamment pour les chantiers en ville, une attention particulière et soutenue aux difficultés pouvant être rencontrées par les riverains et les commerçants. Les entreprises ont joué le jeu sur le BHNS. Un travail mené grâce à une bonne entente maître d’ouvrage-entreprises. Après, en Travaux Publics comme en Bâtiment, passé l’enthousiasme du chantier, il y a parfois la difficulté des finitions… Nous sommes aussi très investis dans la démarche Rev3, donc nous recherchons de plus en plus de l’innovation sur le volet transition énergétique.

 

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×