Olivier Danna dirige les Menuiseries d’Artois à Noeux-les-Mines. Il est président de la FFB Lens-Artois et de la Commission du logement social de la FFB 59/62.

 

Qu’est ce que la commission du logement social Nord Pas-de-Calais?
Née en 2005 sous l’impulsion du Préfet du Nord Pas-de-Calais de l’époque et de la FFB 59/62, la commission du logement social rassemble les acteurs de la construction pour échanger sur la dimension du logement social. On y retrouve les principaux bailleurs sociaux, l’ARH, la DREAL, la MEL (en tant qu’acheteur public), les architectes représentés par l’Ordre des architectes, des entreprises de bâtiment de la FFB réprésentées par EGFBTP mais aussi, et c’est nouveau, des représentants de PME et TPE. En 2017, j’en ai pris la présidence en succédant à Olivier Tommasini. Hervé Crombez en assure la vice présidence.

Quelles sont les thématiques abordées?
Elles sont définies d’un commun accord ou sur proposition de la FFB. Nous pouvons traiter à la fois de sujets techniques comme l’économie d’énergie, les réglementations, les lois comme la loi PACTE, loi NOTRE, de problèmes concernant les normes applicables sur les chantiers…Nous évoquons également l’actualité du secteur du logement social…Ponctuellement, nous invitons des experts qui nous apportent, comme récemment, leur point de vue sur la lutte contre le travail illégal ou encore un inspecteur du Pôle Concurrence, Consommation, Répression des Fraudes et Métrologie de la DIRECCTE. Nos rencontres, généralement d’une quarantaine de personnes, se déroulent dans les locaux de la FFB 59/62, à Marcq-en -Baroeul, 4 à 5 fois par an.

Quels sont les sujets traités?
Par exemple la commission est légitime à débattre des clauses d’insertion. C’est un sujet que je compte proposer à un groupe de travail.
Lors de nos réunions, nous avons également traités :
-de la mise en place de la carte BTP avec le rappel du dispositif, des contrôles sur chantier, du devoir de vigilance des maîtres d’ouvrage;
– fait un retour sur l’article 32 de l’ordonnance du 23 juillet 2015 sur l’allotissement;
– présenté la salle numérique mise en place par la FFB sur le site de Marcq-en-Baroeul
– fait un rappel des attentes des maîtres d’ouvrages et des maîtres d’œuvre vis-à-vis des entreprises
– présenté des programmes d’investissement des bailleurs sociaux…

Quelles sont les avancées obtenues ?
Lors du salon Nordbat en 2016, nous avions signé la charte sur les offres anormalement basses. Dernièrement, le partenariat entre la FFB et Maisons&Cités nous a permis de monter une réunion commune pour présenter le plan d’investissement du bailleur dans le cadre de l’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier (ERBM) (voir p.18).
Pour résumer, cette commission est un lieu où les différents acteurs présents échangent de manière directe sur leurs difficultés. On se dit les choses. Les avancées ne sont pas forcément mesurables mais notre force est de regrouper en une seule instance les enjeux forts de la construction.

Quel est votre rôle de président?
Mon rôle est plutot celui d’un animateur/équilibriste qui impulse les thématiques. Et surtout, je sers de relais auprès des adhérents de la FFB 59/62. C’est un lien fort que nous devons continuer de développer.
Cette commission est peu connue de nos adhérents. Aussi j’ai demandé que les comptes rendus de nos travaux soient communiqués aux 4 chambres syndicales, charge à elles de le transmettre aux adhérents.

Quels est la force de cette commission?
Depuis qu’elle existe, la commission a su s’adapter à la demande et évoluer tant sur les sujets que sur sa forme. Nous sommes tous du bâtiment, je fais référence à l’acte de construire ENSEMBLE : écoute et prise en compte des demandes exprimées par ses membres. Par exemple, nous ambitionnons d’ouvrir encore plus les thématiques, nous souhaitons aussi inviter les assistants à la maitrise d’ouvrage et avons prévu d’inviter le Cd2e.

 

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.