Afin de soutenir le secteur du bâtiment dans sa transition numérique et écologique, l’Etat et les représentants des industries de la construction ont signé le 13 février le contrat du Comité Stratégique de Filière pour la période 2018-2022. Premier projet évoqué par cette feuille de route commune : accélérer la transition numérique du secteur via des outils de langage commun. Une base de données baptisée «BoostConstruction» doit être intégrée au plan BIM 2022. Sans précisions pour le moment sur les moyens affectés par l’Etat. Deuxième chantier : développer des bâtiments réversibles et concevoir des routes adaptées aux nouveaux usages : véhicules électriques ou connectés, chaussée productrice d’énergie… Des constructions si possible « zéro déchet».  Autres lignes de conduite valorisées par le contrat : lutter contre les « passoires thermiques »,  promouvoir les technologies françaises à l’export pour la ville durable, augmenter le nombre d’ETI à travers le dispositif « Accélérateur PME » de Bpifrance (une promotion d’une trentaine d’entreprise sera lancée en novembre 2019). Dernier point mis en avant par le contrat : développer les compétences de la filière en aval des industries. Avec en ligne de mire, l’augmentation du nombre d’apprentis.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.