La Ville d’Amiens vient de créer, avec l’aide financière de la Caisse des Dépôts, une société d’économie mixte à objet unique (SEMOP) «Amiens-Energie» pour gérer et agrandir son réseau de chaleur. Autre acteur majeur à la création de cette nouvelle SEM, ENGIE-COFELY qui détient 51% des parts, apportera 70 millions d’euros pour les travaux d’extension. Ce nouveau réseau de chaleur mixera cinq sources d’énergie différentes comme la récupération à la sortie des eaux usées de la station d’épuration d’Ambonne, ou encore sur les groupes de production d’électricité de l’usine de méthanisation, amenant à 60 % le taux de réduction massive des émissions de Gaz à Effet de Serre. Plusieurs objectifs sont fixés pour la Sem : intégrer la Ville d’Amiens dans la transition énergétique, réduire les factures de chauffage pour les consommateurs, développer la partie commerciale, externaliser les risques pour la Ville. Ce développement du réseau amiennois conduira les consommations de chaleur à être multipliées par 2 d’ici 2019 puis par 3 d’ici 2020.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.