C’est une promesse bientôt concrétisée. Le plafond du chiffre d’affaires des micro-entrepreneurs devrait doubler en 2018. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, a confirmé que la mesure figurerait dans le projet de loi de finances 2018. Cette dernière doit être présentée en ce mois de septembre. De quoi provoquer l’ire des professionnels du bâtiment. Pour Jacques Chanut, président de la FFB, “on double la capacité de concurrence déloyale envers les artisans et on encourage la fraude. (…) Nous demandons une égalité de traitement sur le plan fiscal et social entre artisans et micro-entrepreneurs”. Ceux-ci ne doivent en effet pas s’acquitter de la TVA tandis que les contraintes administratives sont moins contraignantes notamment en matière de qualification, d’obligation de sécurité et de formation. Pour l’heure, les micro-entrepreneurs sont limités à 33 200 euros de chiffre d’affaires dans les services, 82 800 euros pour les activités commerciales.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.