Le groupement porté par les Nordistes de Rabot Dutilleul Construction déploiera d’ici 2021 le futur complexe aquatique métropolitain dans le quartier Saint-Sauveur à Lille. Outre la promesse d’une performance environnementale élevée, le projet disposera de la fosse de plongée la plus profonde d’Europe.

 

 

“Qualité technique et environnementale d’un niveau exceptionnel”. Voilà qui aura fait la différence pour les élus de la Métropole Européenne de Lille. Au terme d’un dialogue compétitif avec 5 candidats, ils viennent d’attribuer le marché public global de performance au groupement porté par Rabot Dutilleul Construction. L’équipe se compose comme suit Spie Batignolles Nord, Optimal Solutions, Auer Weber Assoziierte, Otton Sanchez Architectes, Les murs ont des plumes, Verdi Bâtiment Nord de France, Katene, EODD Ingénieurs Conseils, EMA Paysage et Urbanisme environnemental, Thermibel, Cyprium, Dalkia et Espaceo. Cet équipement majeur, dont manque le territoire, devrait voir le jour d’ici 2021 pour un montant global et forfaitaire (conception, construction, maintenance, GER et fluides) de 78,5 millions d’euros HT.

Priorité à la qualité environnementale

Le choix des élus s’est porté sur le projet présentant les meilleures caractéristiques écologiques. Parmi les propositions, notons le raccordement au réseau de chauffage urbain et son utilisation prioritaire pour les besoins de chauffage (l’énergie du réseau de chauffage urbain, en cours de raccordement au centre de valorisation énergétique d’Halluin, sera bientôt composée à 60% d’énergie de récupération); des bassins de natation réalisés en inox pur (limitation de l’entretien, augmentation de la durée de vie) ou encore un traitement d’eau à l’ozone pour les bassins de natation intérieur (limitation de l’usage de chlore et garantie d’un grand confort d’usage).

D’après les promoteurs de l’opération, la gestion des consommation d’eau et d’énergie, “place le projet aux tous premiers rangs parmi les équipements aquatiques réalisés ces dernières années en France. Par rapport à une piscine construite il y a 20 ou 30 ans, la consommation d’eau par baigneur peut être divisée par 1,5 ou 2, et la consommation d’énergie par 1,5 ou 2 voire par 3 en fonction des équipements”.

Pour y parvenir, le groupement mise sur “la réutilisation et la valorisation des eaux de baignade, l’utilisation des énergies de récupération et la production d’énergies renouvelables”. Cela passera par exemple par la récupération entière des renouvellements d’eau réglementaires pour le lavage des filtres, eau ensuite encore partiellement récupérée et filtrée pour des usages techniques (lavage des sols, chasses d’eau…) ; la production d’énergie solaire par l’installation de capteurs en toiture ; la récupération d’énergie (au moyen d’un échangeur et d’une pompe à chaleur) sur les effluents de l’égout principal qui passe devant la piscine. De quoi subvenir à une partie des besoins de chauffage de la piscine, mais également de pouvoir réinjecter des calories sur la boucle locale du réseau de chaleur imaginée à l’échelle du futur quartier Saint-Sauveur.

Fosse XXL

Outre un bassin sportif de 50m et 10 couloirs, qui accueillera notamment les compétitions de natation et les rencontres des équipes premières de waterpolo, un bassin polyvalent, un bassin nordique de 50m (ouvert en toute saison), un bassin balnéo-ludique et un bassin dédié aux activités encadrées, le complexe aquatique disposera de la fosse de plongée la plus profonde d’Europe, soit 42,5 mètres. Enfin, un espace bien-être et récupération sportive (sauna, hammam, détente, cryothérapie) et un restaurant et un espace réceptif complèteront l’offre de service.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×