L’agence nationale de renouvellement urbain (Anru) apportera 245 millions d’euros pour financer la transformation de 6 quartiers métropolitains.

 

Qu’ont en commun les quartiers Lionderie-Trois Baudets à Hem, Le Nouveau Mons à Mons-en-Baroeul, les Oliveaux à Loos, Les Villas à Wattrelos et une partie de Concorde à Lille et de La Bourgogne à Tourcoing ?

Tous s’inscrivent dans le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain dit Anru2. Concrètement, ils vont bénéficier d’une enveloppe de 245 millions de l’Anru pour accélérer leur renouveau. Soit un apport substantiel aux 746 millions d’euros nécessaires pour la transformation de ces six quartiers. A la manoeuvre, la MEL mobilisera de son côté 335 millions d’euros sur 10 ans pour rénover au total 13 quartiers. L’Anru doit encore définir sa participation pour les sept quartiers restants. Les Aviateurs-Bois Blanc, Lille Quartiers Anciens (Wazemmes et Moulins) et Sud de Lille à Lille, l’Epeule, l’Alma et le Pile à Roubaix ainsi que le Blanc Riez à Wattignies seront fixés le 12 juin, date à laquelle se tiendra un prochain comité d’engagement de l’agence.

 

Près de deux milliards investis sur 10 ans

“Au global, 1,9 milliard d’euros seront investis pour le renouvellement de ces quartiers”, a insisté Damien Castelain, président de la MEL, lors de la signature d’engagement. Ces fonds seront affectés à la démolition de quelque 4 000 logements qui seront ensuite reconstruits dans l’agglomération. 4 000 logements feront en plus l’objet de lourdes réhabilitations. L’enjeu est de taille : “Je vous propose que l’on signe un projet social pour chacun de ces quartiers. Car réussir l’inclusion sociale, c’est cela notre défi”, pour le Préfet Lalande, acteur engagé pour le renouvellement urbain. 

Autour de la table, on compte également Action Logement, l’Union Régionale pour l’Habitat, la Caisse des dépôts, la Région et le Département du Nord. Les organismes de logements sociaux LMH, Partenord Habitat, Vilogia, Logis Métropole et 3F Nord-Artois seront évidemment en première ligne. La MEL s’est d’ailleurs engagée à hauteur de 115 millions d’euros pour remettre à flot son office Lille Métropole Habitat.

J.D.

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×