Suite à l’enquête publique complémentaire menée sur le projet Saint-Sauveur à Lille, le commissaire enquêteur a rendu le 25 mars dernier son avis. Si celui-ci est favorable en précisant que “ce projet présente des avantages escomptés supérieurs aux inconvénients qu’il génère, et mérite d’être déclaré d’intérêt général”, il émet toutefois une réserve sur la piscine olympique. Il est ainsi demandé à la MEL une vérification de l’adéquation entre la qualité de l’air et la pratique sportive sur cette zone.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×