Le 5 novembre,  l’EPF Nord – Pas de Calais a reçu pour son travail sur le verdissement temporaire des espaces déconstruits,  le prix du génie écologique dans la catégorie « aménagement des espaces publics et privés ». Le jury composé par l’Association fédérative des acteurs de l’Ingénierie et du Génie Ecologiques, l’agence française pour la biodiversité, le centre de ressources « génie écologique », le Ministère de la transition écologique et solidaire a été séduit par  l’originalité de l’approche « nature temporaire », de l’interaction maître d’ouvrage, associations et acteurs locaux et de la démarche en milieu contraint.  Depuis 4 ans, l’EPF Nord – Pas de Calais  ensemence des terrains avec des semis adaptés aux fortes contraintes des sols en place, et sélectionnés pour leurs qualités esthétiques et leurs faibles coûts de gestion. L’utilisation du foncier disponible comme composante transitoire de la trame verte urbaine présente un intérêt opérationnel direct pour l’établissement, puisqu’elle favorise la poursuite de la dépollution des sols, réduit les coûts d’entretien et limite l’envol des poussières. Les premières actions réalisées à Arques et à Wattrelos montrent une colonisation spontanée des sites par de nombreux papillons, bourdons, sauterelles et abeilles solitaires. Sur certains sites, ce sont lièvres et perdrix qui ont élu domicile.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×