Depuis 2018, l’Ademe HdF, la Région, la CCI, l’Etat et la mission rev3 ont mené une étude prospective sur la consommation des ressources à l’horizon 2030 et 2050. Différents scénarri ont été livrés notamment dans le domaine de la rénovation énergétique du logement, le BTP étant le premier secteur consommateur de matières et producteur de déchets. A titre d’exemple, en 2050, l’augmentation de la part des produits bio-sourcés pour l’isolation du parc de logements représentera jusqu’à 60% de matériaux réutilisés, avec la structuration d’une filière de production et de transformation locale. Des outils numériques pourraient voir le jour pour optimiser l’intensité en matière ou réaliser des diagnostics des ressources de qualité. L’Ademe livre ces propositions qui permettront d’estimer les impacts en termes d’emplois et de métiers à l’échelle régionale. D’ici 30 ans, le nombre d’emplois dans la fabrication de matériaux de construction biosourcés pourrait être multiplié par 4.

La paille utilisée comme isolant

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.