Le Président de la République, François Hollande, a reçu Jacques Chanut, le président de la FFB nationale  le 13 février. Il a rappelé les efforts du gouvernement en faveur du bâtiment en soulignant la nécessité de prendre rapidement toutes les mesures permettant de renforcer l’efficacité des annonces déjà faites.

Outre les sanctions aux recours abusifs ou les Olympiades des métiers, de nombreux sujets ont été abordés :  

La réhabilitation et les travaux de rénovation énergétique. Constatant que les mesures prises, et notamment le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), ne sont pas suffisamment connues par les clients voire des entreprises, le Président de la République va demander au Ministre de l’Écologie de veiller à la promotion des mesures. De plus, il a souhaité que soient examinées en urgence les conséquences de l’instruction fiscale permettant aux GSB (grandes surfaces de bricolage) d’intervenir dans le champ des travaux réservés en principe aux entreprises.

Les collectivités locales. Le Président de la République souhaite multiplier les interventions auprès des collectivités locales pour qu’elles débloquent les opérations actuellement gelées. Il envisage même des incitations aux maires bâtisseurs qui relanceraient l’investissement.

L’apprentissage. François Hollande s’est engagé à ce que les décrets concernant les simplifications d’embauche des apprentis mineurs soient publiés dans les plus brefs délais. Il demande que soit examinée la proposition de la FFB d’intégrer les formations obligatoires dès l’apprentissage. À ce titre, il a pris un nouveau rendez-vous avec Jacques Chanut pour relancer de façon forte et massive l’apprentissage dans le Bâtiment.

• La pénibilité. François Hollande a parfaitement conscience de l’impossibilité pour les entreprises de Bâtiment de procéder à un suivi administratif. Toutes les solutions seront étudiées pour ne pas ajouter de contraintes aux entreprises.

La modernisation du dialogue social. Jacques Chanut a rappelé que la modernisation du dialogue social ne devait pas se faire en ajoutant des contraintes supplémentaires pour les TPE par la mise en place de commissions régionales paritaires aussi inutiles que coûteuses.

La fraude aux travailleurs détachés. Le Président de la République s’est félicité de l’instauration prochaine de la carte d’identification professionnelle destinée aux salariés et aux intérimaires intervenants sur les chantiers, y compris dans le cadre du détachement européen. Il a assuré à Jacques Chanut que des contrôles seraient lancés très vite et très largement pour lutter contre la fraude au détachement, véritable fléau pour la profession. Il s’est dit convaincu que seules des actions fortes permettront de rétablir une concurrence loyale en préservant les entreprises respectueuses du droit et de l’emploi.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.