L’Edito de Maxime Bitter de la Chronique du 5 février

S’il est un message que la série de rencontres avec les industriels du béton permet de dégager, c’est que l’innovation est la voie royale anti-crise. Tous les industriels que nous avons rencontré souffrent d’un marché atone, compliqué, tendu… Mais le fait d’avoir su rebondir face à l’obstacle ou anticiper la difficulté leur permet aujourd’hui de défendre leurs positions.

L’industrie belge dans le domaine nous donne quelques leçons. Nous avons entendu les critiques lors du reportage que La Chronique avait publié l’année dernière sur Willy Naessens. Et si nous concevons bien volontiers avoir manqué de tact en mettant en avant un industriel belge avant les industriels régionaux, les témoignages de chaque côté de la frontière sont totalement concordants. Car l’industrie du béton, dominante dans la construction de logement, voit sa part de marché attaquée de toute part. Pourtant, elle porte en elle les capacités de résistance. Encore faut-il que toute la filière se mette en mouvement. L’enjeu est considérable. Pour construire moins cher, pour construire plus vite, pour construire mieux… la préfabrication est une clé de voûte essentielle.

 

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.