Le bailleur social Clésence, filiale du groupe Action logement, ancré dans la région Hauts-de-France fait la chasse aux passoires énergétiques dans son parc immobilier. Elle lance un grand appel aux entreprises locales pour améliorer la performance énergétique de 6000 logements.

Pour entamer ce vaste chantier sur ces habitats portant les étiquettes F et G, le bailleur souhaite cibler « l’économie de proximité » et s’appuyer « prioritairement sur le savoir-faire de partenaires locaux ». Avec un objectif zéro passoire thermique d’ici à 2023 et zéro logement en deçà de l’étiquette énergétique D à l’horizon 2025. « Nous visons le critère BBC de la rénovation afin que la performance énergétique de notre parc soit, à terme, proche du passif, explique Damien Guth, directeur adjoint maintenance chez Clésence. Cette campagne et l’accompagnement des entreprises locales nous permettra d’atteindre nos objectifs dans un délai serré de 2 ans. Ce travail d’éradication des passoires thermiques est complété par nos campagnes de remplacement des radiateurs, chauffe-eau électriques, d’isolation et de menuiseries. Le dispositif CEE nous permet par ailleurs d’accélérer la démarche grâce aux mesures incitatives mises en œuvre. »

Consultation dématérialisée via SAD

Clésence propose aux entreprises de simplifier les démarches en mettant en place une consultation via un système d’acquisition dynamique (SAD). Totalement dématérialisé, il permet au bailleur de préselectionner selon un cahier des charges établi (capacité professionnelle, financière, technique…) les opérateurs économiques pour les travaux courants. D’une durée de 12 mois, il permet d’intégrer facilement un nouvel opérateur.

Les groupements d’entreprise seront recherchés pour remplir la palette de travaux attendus sur ces chantiers de rénovation énergétique. Le programme comptera 150 opérations de tailles variées décomposé en quatre catégories de réhabilitations : pour moins de 31 logements ; entre 31 et 101 logements ; pour 101 logements et plus ; intégrant la valorisation des CEE.

L’appel d’offres sera publié début mai. Informations par mail à : vbouque@casiope.fr

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.