Impacté directement par la crise du Covid-19, l’EPF s’est vite remobilisé en présentant un plan de relance, voté à l’unanimité le 26 juin. Objectif ? Limiter autant que possible les effets de la crise sur son activité et celle de ses partenaires.

Par Marie Boullenger

2020 devait être une année particulière pour l’Etablissement public foncier Nord Pas-de-Calais, l’opérateur de renouvellement urbain, qui s’apprête à fêter ses 30 ans. Ce devait être également la première année de mise en oeuvre du Programme pluriannuel d’intervention (PPI*) 2020/2024. La crise sanitaire est venue bouleverser tous les plans de l’opérateur foncier.

« Personne n’aurait imaginé un tel scénario. Nous n’avons pu signer aucun acte pendant le confinement. Impossible de mesurer l’impact à ce stade mais depuis le 11 mai, l’activité repart et c’est rassurant » confie Loranne Bailly, DG. Depuis la fin du confinement, l’EPF n’a pas perdu de temps : il a attribué 12 nouveaux marchés, lancé 7 nouvelles consultations, et préparé aussi bien des cessions/acquisitions que le lancement de nouvelles opérations.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.