A 52 ans, Jacques Chanut rempile pour un second mandat à la présidence de la FFB. Pour le bon développement du secteur, il compte , entre autre, poursuivre son combat contre la fraude au travail détaché en réclamant des contrôles les soirs et week-end sur les chantiers mais aussi chez les particuliers. Il souhaite également simplifier les réglementations et les normes contre la pénibilité et relancer l’apprentissage…

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.