« Le marché global de performance : pour quoi faire ? comment faire ? », tel était le thème de la rencontre organisée ce mardi 5 juin par EGF.BTP à l’IUT C à Roubaix.

 

A quelques semaines de sa livraison, c’est dans les locaux du tout nouvel IUT C à Roubaix qu’EGF.BTP a réuni l’ensemble de ses 11 membres et partenaires pour débattre sur le marché global de performance. Une présentation de ses spécificités juridiques réalisée par Jacques Fournier de Laurière, président honoraire de la cour administrative d’appel de Paris, a permis de positionner les bases de cette table ronde et de parfois, casser les idées reçues. En question notamment, la notion de performance qui doit être “clairement et précisément indiquée dans le contrat”, “la description de mesurabilité” ou encore la précision des pénalités en cas de non-obtention de la-dite performance. Enfin, la parole était donnée à Philippe Ravier, directeur stratégie et promotion immobilière de l’Université de Lille qui a pu s’appuyer sur son expérience et le chantier de l’IUT C qui s’achève pour la rentrée de septembre. Autour de la table, les points de vue de Thierry Geffroy, DG de Rabot Dutilleul Construction, de Stéphane Bardoux, Directeur de la Mission H2O et Pierre-Emmanuel Lesoin, DG de Verdi Conseil, se sont enfin confrontés. Et Laurent Neveu, président d’EGF.BTP NPDC et dirigeant régional de Demathieu-Bard de conclure sur une note conjoncturelle : “nous vivons une année paradoxale avec un carnet de commandes qui s’est amélioré mais des résultats qui restent insuffisants. Cela résulte d’un marché parisien concurrentiel qui attire nos ressources du côté de l’encadrement et à la hausse des prix de revient qui nous oblige à nous adapter”.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.