Depuis le 19 mars, le Nord et le Pas-de-Calais font partie des seize départements où les mesures sanitaires ont été renforcées, et ce pour quatre semaines. Si on parle d’un 3ème confinement, il n’est pas synonyme d’un arrêt d’activité dans les entreprises comme celles du bâtiment mais d’ajustements des règles sanitaires.

Un protocole national a été publié sur le site du ministère du Travail qui incite : à mettre en place « un plan d’action pour réduire au maximum le temps de présence sur site des salariés qui peuvent télétravailler ». Ces actions devront en cas de contrôle par l’Inspection du travail, être présentées. Mais aussi d‘être vigilant sur les espaces de restauration collective en optant pour les paniers repas ou le déjeuner seul en respectant les gestes barrières comme la distanciation de deux mètres et une place vide en face du salarié. Enfin, il est demandé aux employeurs de limiter le transport de plusieurs salariés dans le même véhicule autant que possible. Le texte est disponible en détails ici.

A cela s’ajoute pour les entreprises : « de rappeler à leurs salariés les règles applicables quant à l’isolement des salariés cas-contacts et symptomatiques, ainsi que la possibilité de se déclarer sur declareameli.fr dès l’apparition des symptômes, pour bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé sans jour de carence, sous réserve qu’un test soit effectué dans les 48h ». Les délais d’isolement passe désormais à 10 jours au lieu de 7 dans le cas d’un test Covid positif.

Pour justifier les déplacements professionnels, les attestations dérogatoires sont disponibles via le site du ministère de l’Intérieur ici.

Pour le secteur du BTP, l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics a revisité son « guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de construction en période d’épidémie de coronavirus », à télécharger gratuitement ici.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.