Le gendarme du rail et de la route, l’Arafer, a un nouveau président : ce n’est autre que Bernard Roman, député socialiste de la première circonscription du Nord. A 64 ans, cet “Hollandais pur jus” tel qu’il se définit, succède à Pierre Cardo. Sa candidature proposée la semaine dernière par l’Elysée vient d’être approuvée à une forte majorité par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale. Il s’est engagé à “réaffirmer sans cesse” l’indépendance de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières mais aussi à publier les données sur la rentabilité des sociétés autoroutières et à émettre des propositions sur la dette de SNCF Réseau. 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.