Faciliter la gestion d’un bâtiment tertiaire, c’est l’idée de la jeune entreprise Smart Building Energies. Mêlant des briques liées à l’informatique et à l’automatisme, elle a construit depuis 2018 la plateforme Wave. Elle s’adresse aux utilisateurs : gestionnaires, salariés… avec la possibilité de contrôler facilement énergie, confort et services. Une solution que Frédéric Thouot, son fondateur, espère déployer à l’international.

Tanguy Koeyemelk et Frédéric Thouot (à droite) se préparent à présenter au salon The Big 5 Show la plateforme Wave qui permet aux utilisateurs d’un bâtiment tertiaire de gérer énergies, confort et services depuis une interface web.

C’est dans son propre terrain de jeu que l’équipe de Smart Building Energies s’est installée, dans le bâtiment Triptique, avenue des Saules à Euratechnologie. Un lieu appartement à Vinci Energies où de nombreuses jeunes entreprises nées du groupe développent leur solution, « montrent leurs savoir-faire et s’appliquent à elles-mêmes les solutions déployées », explique, Frédéric Thouot, dirigeant de Smart Building Energie qui évoluait auparavant dans le groupe Vinci.

C’est en 2018 qu’il se lance dans l’aventure de la création d’une nouvelle plateforme : Wave. L’idée ? Apporter de l’intelligence dans un bâtiment tertiaire avec une solution web : « Nous nous adressons aux clients finaux, les occupants, les gestionnaires et même bientôt les visiteurs d’un bâtiment tertiaire. Nous leur proposons une interface, pour réserver une place de parking, une salle de réunion,… pour régler le chauffage, la lumière, les stores, ou pour gérer l’énergie, au sein d’une même plateforme, détaille-t-il. Ces dernières années, de nombreuses solutions ont été développées, très orientées informatique, pour réserver des salles par exemple, ou très orientées automatisme, pour pour gérer le chauffage, et pas forcément ouverte au grand public. Notre solution mêle les deux dans une solution simple d’accès et sécurisée. Et nous bénéficions d’un socle informatique solide car nous nous sommes associés à Microsoft. »

Sans téléchargement d’application, la plateforme Wave se consulte via une interface web et permet aux utilisateurs, suivant leur profil, d’accéder aux différentes interfaces de gestion.
Wave sert aussi de badge pour accéder aux entrées

Via une interface facilement accessible, l’utilisateur, suivant son profil, peut interagir avec le bâtiment régler son confort, accéder aux services, ouvrir des accès… s’il est paramétré ainsi. L’outil permet aussi, via un tableau de bord, de visualiser les consommations (eau, gaz, electricité) et les coûts associés en fonction du temps d’occupation, les productions d’énergie via des panneaux solaires par exemple mais aussi de mieux les gérer. « Notre solution est capable de programmer plusieurs consignes. Par exemple le soir : une consigne déclenche une alarme, entraîne l’abaissement des stores, éteint la lumière et règle la température à 16 °C, complète le dirigeant qui ajoute : « Notre solution est constamment en évolution. Nous allons développer un pan lié à la maintenance pour remonter les erreurs, incidents… »

Le Wave connector, une des briques essentielles pour déployer la plateforme Wave dans le bâtiment.

Que ce soit pour de nouveaux bâtiments comme pour des bâtiments existants, Smart Building Energies s’intègre facilement dans un bâtiment ajoutant ces maillons nécessaires : le wave connector. « Grâce à ce petit boîtier, on peut relier la gestion du chauffage, des lumières… à notre plateforme. On va aller rechercher d’autres informations directement par le cloud », précise Frédéric Touhot.

Le Triptic est le premier bâtiment dans lequel Smart Building Energies a installé la plateforme.

Le bâtiment Triptic est le premier à avoir vu se déployer la plateforme avec une centaine d’utilisateur. Commercialisée depuis 2020, Wave se développe aujourd’hui dans le grand Nord de la France et se prépare à se déployer au-delà des frontières. Cet été en Belgique et à la rentrée à Dubaï en saisissant l’opportunité du salon du Big 5 Show, un salon incontournable du bâtiment à l’international du 12 au 15 septembre.

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.