Alors que la 1ère phase de la compétition nationale s’invite à Roubaix, la Fédération Française du Bâtiment 5962 vise 2024 pour la compétition à Lyon. Une occasion de promouvoir les métiers du BTP et les entreprises régionales.

Et si le secteur du BTP avait leur « Top chef » de la construction ou leur « Koh Lanta » du Bâtiment ? « Au travers de plateaux TV, les métiers de bouche, par exemple, arrivent très bien à valoriser leurs métiers. Ce n’est pas encore le cas des filières du Bâtiment », constate Augustin Outters, vice-président de la Fédération Française du Bâtiment 5962 en charge de l’animation des métiers.

La compétition des Worldskills, l’équivalent des Jeux Olympiques du sport pour les métiers, pourrait bien être le tremplin rêvé pour la FFB 5962 qui mène un travail de fond sur la promotion des métiers du Bâtiment. Une première phase de la finale nationale pour la filière maçon et construction béton armé se déroule justement du 14 au 16 octobre 2021 au CFA BTP Hauts-de-France versant Nord à Roubaix. Celle qui permettra peut-être de porter un des candidats aux finales mondiales organisées en 2022 à Shangaï.

PRÉPARER LYON 2024

« Et pour avoir assisté à plusieurs reprises aux compétitions, le public présent aux épreuves en ressort ébahi. Il y a de la technique, un vrai savoir-faire et une émulation épatante. Pour les candidats qui y participent, ça change leur vie ! », décrit Augustin Outters, président du groupe spécialisé dans la construction Sylvagreg. « Certains ont ouvert leur entreprise après leur passage par les Worldskills », renchérit Sébastien Guinchard, expert métier et président du jury pour la maçonnerie qui connaît bien ce concours pour y avoir participé en tant que compagnon et entraîné des jeunes.

Mais pas seulement : « Pour les entreprises qui contribuent à la formation des compétiteurs, c’est une vitrine pour leur savoir-faire et de leur métier. Et c’est aussi une préparation pour l’avenir et le recrutement de futurs professionnels, aujourd’hui difficile. » La FFB 5962 ne compte pas s’arrêter à Roubaix et vise déjà un autre objectif: la préparation des finales de 2024 qui seront organisées à Lyon. En commençant par rassembler tous les maillons qui permettront de porter le plus loin possible des candidats régionaux: «En parallèle de la compétition, nous allons organiser un rassemblement d’acteurs.

L’objectif est de fédérer très largement : entreprises, centres de formation, coaches, tuteurs, etc., co-construire une stratégie gagnante et entamer la détection de pépites», poursuit le dirigeant avec l’espoir d’encourager en 2024 un candidat régional. « L’objectif est de faire venir des candidats de toutes les formations, précise Sébastien Guinchard, dirigeant de SGB Nord. Parfois, il y a de l’hésitation, la peur de ne pas être au niveau mais l’important c’est d’abord de trouver un jeune motivé, dès 17 ans. Le reste viendra avec l’accompagnement. »

Témoignages d’anciens candidats, détails de l’organisation des épreuves, accueil du public à Roubaix,…, une dynamique se prépare pour insuffler aux entreprises l’envie de motiver leurs jeunes. Et Sébastien Guinchard de conclure : «Les Worldskills, ce n’est pas qu’une médaille à décrocher, c’est aussi un modèle tant pour les gestes techniques que pour la cohésion d’équipe à avoir dans une entreprise.»

Les dates clés

  • Juin 2021 : Rencontre des établissements de formation pour présenter la démarche Worldskills NPDC.
  • Mi-septembre : Atelier de co-construction
  • Du 14 au 16 octobre 2021 : 1ère phase des finales nationales pour la filière maçon et construction béton armé à Roubaix.
  • 15 octobre : Evénement FFB pour fédérer les acteurs autour des finales 2024.
  • Février 2022 : top départ des préselections Worldskills NPDC sur 7 métiers.
  • Novembre 2022 : Epreuves régionales.
  • 2023 : Epreuves nationales Worldskills
  • 2024 : Finale mondiale

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.