L’Université des compagnons du Tour de France a inauguré son pôle Arts et Métiers de 2500 m2 à Arras.

Il s’ajoute au 2700 m2 d’ateliers déjà existants. Ce lieu dédié à la formation et à l’hébergement des apprentis-compagnons se veut aussi ouvert sur l’extérieur.  

 

S’ il ne fallait retenir qu’un élément de la nouvelle Université des compagnons, honneur à l’amphithéâtre de 300 places niché au fond du bâtiment inauguré en mars. Pour son esthétique et les jolies maquettes en bois accrochées aux murs, pour ses équipements modernes (écran cinéma, plateau modulable, vidéo projecteur…) mais aussi et surtout pour ce qu’il incarne : la conciliation entre travail manuel et réflexion théorique. Une philosophie au cœur de l’enseignement prodigué par la Fédération compagnonnique, maître d’ouvrage du bâtiment. L’une des trois associations compagnonniques (avec l’Association ouvrière des compagnons du devoir et l’Union compagnonnique) disposant de ses propres centres d’apprentissage. « Même si le brevet professionnel reste le « beau » diplôme de référence, on s’est aperçu que beaucoup d’ouvriers n’accédaient plus aux diplômes supérieurs et aux postes à responsabilité. On a lancé des DEUST et des licences qui trouvent ici toute leur place » rappelle Michel Lamarque, charpentier, ex-responsable de l’antenne de l’université à Jeumont, très impliqué dans l’animation du nouveau bâtiment.

3D et domotique

Baptisé « Arts et métiers », ce nouveau pôle s’articule autour de deux blocs de trois niveaux reliés par une passerelle en bois, destiné à accueillir une couverture totémique (voir encadré). Une aile est consacrée à l’hébergement : quatorze chambres à deux lits, aux murs vert olive ou rouge cerise, une cuisine commune, des salons avec télé… Mis à disposition des apprentis originaires des régions les plus lointaines, l’espace ressemble à une auberge de jeunesse dernier cri. Le bois en vedette : menuiseries en mélèze, parquets en chêne et panneaux en hêtre.
L’autre aile accueille les espaces pédagogiques. Dont un plateau technique, équipé d’imprimante 3 D et de matériel domotique pour des cours transversaux autour de la Troisième Révolution Industrielle et du développement durable. « Les compagnons ont toujours été dans la modernité. Attachés à la tradition, mais pas passéistes » rappelle Laurence Charamon, directrice des lieux, qui a succédé à Bruno Daniel, créateur en 1994 du premier atelier de compagnons charpentiers à Arras, disparu prématurément l’année dernière.

Tiers-lieu

Destiné à accueillir les apprentis qui alternent cinq semaines en entreprises et deux semaines en formation, mais aussi les jeunes effectuant leur tour de France pour leur cours du soir, le bâtiment se veut également « tiers-lieu », ouvert aux manifestations extérieures : séminaires, colloques, artistiques… Au rez-de-chaussée, une salle de réception peut se transformer en espace de restauration ou de réunion. Ses larges baies vitrées donnent sur les multiples chantiers qui agitent actuellement l’entrée nord de la ville. Prémices du futur quartier « Val de Scarpe » à qui l’université des Compagnons du Tour de France compte bien apporter sa part d’animation.

 

 Apprentis Ö l'oeuvre
Un concours pour un totem
Les travaux ne sont pas tout à fait finis. En septembre prochain, l’Université des Compagnons lance un concours pour couvrir la terrasse qui relie les deux blocs du nouveau bâtiment. L’idée n’est pas seulement d’offrir une couverture contre les intempéries à la passerelle, mais aussi de proposer un signal fort, emblématique de l’établissement, en accord avec l’architecte des Monuments de France. « Une manière d’identifier notre territoire, notre école », résume Michel Lamarque, conseiller auprès de la direction durant la réalisation du chantier. Ouvert aux étudiants en ingénierie, en architecture et aux apprenants de l’université en équipe pluridisciplinaire, les projets devront émerger lors d’ateliers collaboratifs propices à la création. Les résultats du concours seront connus en février 2020. Pour une construction en 2021.
Renseignements : 03 21 48 23 88 ;
arras@compagnonsdutourdefrance.org, à l’attention de Michel Lamarque ou Olivier Goudemand.
Xavier Deljurie, MOF 2019 en couverture-zinguerie 2

Des finitions 100% locales
Si l’architecte est implanté à Paris et le constructeur en Moselle, les entreprises de second oeuvre sont toutes implantées dans la région.

Maître d’Ouvrage : Compagnons du Tour de France à Arras
Maître d’Œuvre : Atelier d’Architecture Johanne Dumont
Gros œuvre : Demathieu & Bard
Second œuvre : MAILLE-SARL (chauffage et climatisation) , Noé Pascal (électricité) , CEB (charpente bois), SDI (menuiserie intérieure), DUSSART S.A (plâtrerie), CABRE (peinture et isolation)
Financement : 6,75 millions d’euros, dont 0,90 des Compagnons du Tour de France, 3,65 millions de la Région Hauts-de-France et 2,20 millions de l’Etat via le « Programme Investissement Avenir » de la Caisse des Dépôts, plus connu sous le nom de grand emprunt.

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules :
  • 1 an (10 magazines + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 magazines + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.