Pour la première fois au niveau européen il y a 3 mois, le Réseau de transport d’électricité (RTE) et la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD) lançaient conjointement un appel à projets pour « la plateforme électrique multi-usages en mer de demain ». Les prix ont été remis à l’occasion du salon international Seanergy le 6 juin 2019 à Dunkerque.

Au total, pas moins de 232 dossiers de candidature (65 d’« entreprises » et 167 d’« étudiants ou acteurs académiques ») ont été envoyés pour ce challenge d’open innovation. Le but ? Trouver d’autres usages à la plateforme électrique qui sera raccordée au futur parc éolien offshore de Dunkerque. Pour cela, les maîtres-mots de cet appel à projet étaient innovation, audace et visionnaire. De quoi permettre l’application des nouvelles technologies numériques au monde de la mer, tout en alliant protection de l’environnement marin et transition énergétique.

Après délibérations, le jury a ainsi attribué 5 prix dont deux récompensant des projets étudiants. En premier lieu, il a primé la start-up Géodunes du « prix commun RTE/CUD pour le meilleur projet numérique ». Son projet GEOCEAN de monitoring du milieu marin, se centre sur les courants marins et la houle. Le jury a également décoré les entreprises françaises Sofresid, PersEE et McPhy pour leur programme HYBSEA de production d’hydrogène en mer. En ce qui concerne les prix étudiants, l’équipe Eye Five représentant l’ISEP (Paris) s’est vue honorée pour sa « CLEANWHALE ». Son ambition est de dépolluer la mer grâce à un drone automatisé collecteur de déchets qui évoluerait autour de la plateforme. Le second groupe, l’équipe LG, représentant l’ESME Sudria, s’est lui illustré pour sa proposition de culture d’algues destinées à un usage alimentaire et pharmaceutique. Enfin, un prix spécial « Art et Energie » a été décerné à l’agence Point Triiiple dont le projet Ventalion propose de traduire les paramètres météorologiques en sons et ainsi produire une mélodie. Une idée pour le moins originale dont l’objectif est de transformer l’aménagement industriel par une touche artistique.

Ces projets verront le jour en même temps que la livraison de la plateforme, prévue pour 2023. En attendant, devant l’enthousiasme provoqué par ce challenge, RTE envisage déjà de renouveler l’expérience pour ses prochaines plateformes de raccordements en mer.

 

Pas encore abonné ?

En savoir plus
Fermer

Pourquoi s'abonner à la Chronique ?

Pour accéder :
  • à l'actualité BTP régionale
  • aux appels d'offres
  • aux indices-index
  • aux annonces légales
Avantages :
  • L'info métier et marché, partout et tout le temps, grâce à notre site
  • Un magazine mensuel miroir de l'activité locale
2 formules:
  • 1 an (10 n° + web illimité) : 290 euros
  • 2 ans (20 n° + web illimité) : 448 euros (soit 30% de réduction)
La version de votre navigateur est trop ancienne

Vous ne pourrez pas afficher de manière optimale le contenu de ce site. Télécharger

×